Enterrement de Réda Malek: Les réseaux sociaux réagissent aux photos de Said Bouteflika et Ali Haddad

Publication: Mis à jour:
SAID ALI HADDAD
Facebook
Imprimer

Des photos prises dimanche 30 juillet lors de l'enterrement de Réda Malek, décédé la veille, montrant Said Bouteflika et Ali Haddad en train de rire, ont provoqué l'indignation des utilisateurs des réseaux sociaux qui ont qualifié l'attitude des deux personnalités d"indigne".

Le frère du président Abdelaziz Bouteflika et conseiller spécial à la présidence est apparu aux côtés de l'homme d'affaires Ali Haddad lors des funérailles de l'ancien chef du gouvernement Réda Malek à Alger. Des photos montrent les deux personnages, en plus du patron de l'UGTA Abdelmadjid Sidi Saïd, en train de se donner à des éclats de rire. D'autres responsables politiques présents à l'enterrement, comme le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune ou le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, affichaient des mines pus sérieuses.

De nombreux Algériens sur les réseaux sociaux ont réagi aux photos, qualifiant l'attitude de Said Bouteflika et d'Ali Haddad d'"inappropriée" à un enterrement, d'autant plus qu'il s'agit de celui d'une personnalité nationale.




"Ces personnes ont-elles l'air d'être en train d'enterrer un mort?", s'est demandé le journaliste d'El Khabar Hamid Goumrassa sur sa page facebook.




"La différence entre lui [Tebboune] et eux [S. Bouteflika et Haddad]: Il a respecté le lieu et le moment, tandis que les ignorants rigolent".




"Ils s'amusent, on dirait que c'est une fête de mariage, pas un enterrement!".



L'enterrement, qui a eu lieu dans l'après-midi, a suivi une réunion dans la matinée au Palais du gouvernement, entre Abdelmadjid Tebboune, Ali Haddad ainsi que le patron de l'UGTA Abdelmadjid Sidi Said. Cette réunion a été interprétée comme une fin du conflit opposant le Premier ministre et le patron du FCE depuis deux semaines.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.