Meknès: Lancement d'un projet pour former les jeunes africains dans le domaine du football

Publication: Mis à jour:
SOCCER
PongsakornJun
Imprimer

SPORT - Le projet de l'Académie sportive panafricaine a été lancé officiellement samedi à Meknès, en présence de nombreux intellectuels, opérateurs économiques et personnalités sportives marocaines et étrangères.

Ce projet vient suite à la mise en œuvre des recommandations du forum "Dialogue et investissements en Afrique" initié en mars dernier à Meknès par "l’Association internationale clé de la paix pour le développement et la solidarité". Cette dernière vise à découvrir les jeunes talents sportifs du continent africain, particulièrement dans les pays qui soufrent des guerres et des conflits ethniques.

Selon le président de l'association, Khalid Boudali, le lancement du projet "s'inscrit dans le cadre du retour du Maroc à l’Union Africaine conformément à la vision du roi Mohammed VI relative à l’avenir de l’Afrique," soulignant "le rôle crucial" que joue le Maroc dans "la consolidation de la coopération sud-sud dans plusieurs domaines, dont le sport".

Ce projet donnera, selon Boudali, "un saut qualitatif au football national et africain" puisqu'il vise à former et encadrer les jeunes de différents âges dans le domaine de football issus de divers pays africains.

De son côté, le camerounais Roger Milla, a relevé que ce projet sportif lancé à Meknès soutient un ensemble d’enfants, victimes des guerres et de conflits en Afrique. L'Académie sportive panafricaine leur ouvrira donc des perspectives prometteuses et renforcera leurs talents au ballon.

Milla a également salué les efforts du Maroc pour garantir un avenir meilleur à la jeunesse africaine tout en exprimant sa détermination à prêter main forte aux jeunes joueurs et veiller au rayonnement du football africains au niveau international.

L’Académie sportive panafricaine est un complexe sportif et socioculturel dédié à la formation footballistique et à l’éducation formelle. L'espace a une capacité d’accueil maximale de 200 jeunes.

LIRE AUSSI: