La prochaine réunion de la Tripartite prévue le 23 septembre 2017 à Ghardaia

Publication: Mis à jour:
HADDADTEBBOUNE
ME
Imprimer

La réunion du Premier ministre avec les partenaires économies et sociaux a fixé les date et lieu de la prochaine réunion Tripartite. Cette dernière, apprend-on, aura lieu le 23 septembre 2017 à Ghardaia.

La réunion préparatoire, tenue au Palais du gouvernement sous la présidence du premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, avec les partenaires du Pacte National économique et social de croissance (UGTA et Patronat), doit également examiner les points à l'ordre du jour à soumettre à la prochaine Tripartite.

Cette prochaine Tripartite sera la première à être présidée par Abdelmadjid Tebboune en tant que premier ministre.
Pour rappel, le Pacte national économique et social de croissance avait été signé lors des travaux de la Tripartite tenue en février 2014 à Alger.

Ce Pacte s'est donné pour objectifs l'accélération du processus des réformes économiques, le développement industriel, l'amélioration du climat des affaires, le système de santé et de la protection sociale, l`accès au travail et l`amélioration du pouvoir d`achat, ainsi que la sécurité énergétique et l`adéquation du système de formation avec les besoins de l`entreprise.

Les signataires de ce Pacte ont été le Gouvernement, l'UGTA, la Confédération Générale des Entreprises Algériennes (CGEA), le Forum des Chefs d'Entreprises (FCE), l'Union Nationale des Entrepreneurs publics (UNEP), la Confédération Nationale du patronat Algérien (CNPA), la Confédération des Industriels et des Producteurs Algériens (CIPA), la Confédération Algérienne du Patronat (CAP), I'Union Nationale des Investisseurs (UNI), la Confédération Générale du Patronat-BTPH (CGP-BTPH) et l'Assemblée générale des entrepreneurs algériens (AGEA).

Un Nuage d'été?

Les partenaire économiques et sociaux avaient signé la semaine dernière un communiqué exprimant leurs inquiétudes quant "au traitement qui a été réservé" au patron des patrons , en l’occurrence Ali Haddad lors de l'inauguration de l'école nationale de la sécurité sociale. ce dernier avait été prié tout bonnement de quitter la salle.

Ce communiqué a été suivi par une désolidarisation de certaines organisations patronales, des mises en demeures au groupe ETRHB de Ali Haddad et une réponse à ces mises en demeures par la section juridique de l'entreprise.

En fin de semaine, le premier ministre lance une invitation à ces mêmes organisations patronales et l'UGTA, signataire également du communiqué interpellant le chef de l’exécutif, pour se réunir au palais du gouvernement et préparer la Tripartite de la rentrée.

Les observateurs se sont interrogés sur la signification de cette invitation. Abdelmajid Tebboune et Ali Haddad sont-ils allés très loin? Avaient-ils dépassés les lignes rouges tracées pour l'un et l'autre?

Une chose et certaine les deux hommes ont été contraints de se réunir devant les caméras et afficher leur union quant à l'application du programme du chef de l'Etat.

M. Tebboune avait affirmé, lors de la présentation du Plan d'action de son cabinet que "le Gouvernement est conscient qu'un consensus autour des questions nationales majeures facilitera grandement la réalisation des objectifs tracés dans son Plan d'action pour la mise en œuvre du programme du président de la République". Un consensus "indispensable, selon lui pour "gérer la crise économique en vue de préserver l'indépendance et la souveraineté nationale dans la prise de décision".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.