Séoul veut accélérer le déploiement du bouclier américain après un nouveau tir nord-coréen

Publication: Mis à jour:
NORTH KOREA
Intercontinental ballistic missile (ICBM) Hwasong-14 is pictured during its second test-fire in this undated picture provided by KCNA in Pyongyang on July 29, 2017. KCNA via Reuters ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THIS IMAGE. SOUTH KOREA OUT. NO THIRD PARTY SALES. NOT FOR USE BY REUTERS THIRD PARTY DISTRIBUTORS.Ê TPX IMAGES OF THE DAY | KCNA KCNA / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Séoul compte accélérer le déploiement du bouclier antimissiles américain, en réaction au nouveau tir d'un missile balistique intercontinental par Pyongyang, a annoncé samedi le ministre sud-coréen de la Défense, Song Young-Moo.

"Nous allons prochainement débuter des consultations sur le potentiel déploiement" des éléments encore à installer du Thaad (Terminal High Altitude Area Defense), qui comprend six lanceurs dont deux ont déjà été installés à environ 300 km au sud de Séoul, a indiqué Song Young-Moo, sans donner des détails.

L'armée américaine déploiera également dans la péninsule coréenne et ses alentours des "équipements stratégiques", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

La Corée du Sud avait gelé début juin le déploiement du système américain Thaad, après que Pékin avait invoqué la nécessité d'une nouvelle évaluation de son impact environnemental.

Selon un haut responsable de la présidence, Séoul a également informé Pékin de sa décision.

Le Département américain de la défense a été le premier à confirmer avoir détecté le lancement d'un missile balistique vendredi à partir de la Corée du Nord.

Cette semaine, la représentante des Etats-Unis à l'ONU, Nikki Haley, a dressé un bilan sur le progrès avec Pékin pour imposer de nouvelles sanction "assez dures" contre Pyongyang.

LIRE AUSSI: