"Bientôt une ligne maritime directe reliant la Tunisie à l'Afrique", annonce le ministre de l'Industrie et du commerce Zied Laâdhari

Publication: Mis à jour:
TANGER FERRY
CC
Imprimer

Une nouvelle ligne maritime directe sera opérationnelle dans les mois à venir afin de permettre aux entreprises tunisiennes un accès régulier au marché africain, a annoncé, vendredi, le ministre de l’industrie et du commerce Zied Laadhari, ajoutant que son département travaille actuellement en étroite collaboration avec la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) sur l’itinéraire de cette ligne.

Cette ligne devrait relié la Tunisie à l’Afrique de l’Ouest ou l’Afrique du Sud en passant par le Maroc. La décision sera prise en fonction des attentes des opérateurs économiques et du volume de leurs transactions vers les pays africains, a expliqué Laadhari en marge d’une journée économique et des rencontres bilatérales avec les entreprises et les structures professionnelles, tenue, vendredi, dans le cadre de la 35ème Conférence annuelle des chefs des missions diplomatiques et consulaires.

Avec ses 2 milliards et 500 millions d’habitants et ses ressources naturelles importantes, l'Afrique est un marché d’avenir, a indiqué le ministre, rappelant que les pays du continent enregistrent actuellement des taux de croissance à deux chiffres.

Evoquant la stratégie du gouvernement tunisien, le ministre a indiqué qu’elle cible plusieurs destinations à travers le renforcement des accords commerciaux bilatéraux. La Tunisie signera, cette année, l’accord de COMESEA (Marché commun de l'Afrique orientale et australe) qui regroupe 19 pays (500 millions habitants), a-t-il encore fait savoir.

Et de rappeler que certains pays qui ont adhéré à cet espace économique (COMESEA), ont multiplié par quarante le volume de leurs exportations, mettant l’accent sur la nécessité d’améliorer le repositionnement de la Tunisie afin de gagner sa part de marché.

La PDG du Centre de promotion des exportations (Cepex), Aziza Htira a, pour sa part, rappelé que la convention cadre signée, le 3 aout 2016, entre les ministères des affaires étrangères et de l’industrie et du commerce et le CEPEX relative au développement des exportations tunisiennes et l’accès aux marchés promoteurs, a favorisé la mise en place d’un programme de travail avec 55 ambassades.

Elle a avancé que cette convention, dotée d’un budget de 1,620 Millions de Dinars, a été concrétisée, depuis 5 mois, à travers des rencontres professionnelles à l’étranger pour faire connaitre le produit tunisien. Près de 174 entreprises opérant dans les secteurs des services, l’agroalimentaire, le textile et les industries diverses, ont participé à ces rencontres, a-t-elle encore indiqué.

Et d’ajouter que le taux d’exécution de cette convention qui a favorisé notamment la simplification des procédures entre les représentations diplomatiques et le CEPEX a atteint, jusqu’à ce jour 33%, avec la réalisation de 13 opérations de commercialisation.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a souligné que ladite convention a permis de renforcer le rôle des ambassades dans le développement du produit tunisien et l’accès aux nouveaux marchés.

Il a rappelé qu’un programme vise l’ouverture de cinq représentations commerciales en Afrique Subsaharienne outre la programmation de missions diplomatiques itinérantes dans des pays où la Tunisie ne dispose pas de représentations diplomatiques résidentes, notamment en Asie Centrale et en Amérique Latine.

A noter que des rencontres bilatérales (A to B) entre les hommes d’affaires, les exportateurs et les ambassadeurs, figurent au programme de cette journée avec la participation de 150 entreprises.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.