Tunisie: La Banque Centrale préoccupée par l'aggravation du déficit courant

Publication: Mis à jour:
TUNISIA BANKS
A man uses a cash machine in downtown Tunis, Tunisia, March 14, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

La Banque centrale de Tunisie (BCT) a sans surprise laissé inchangé son taux directeur à 5%, et ce à la suite de sa réunion périodique tenue mercredi à Tunis.

D'après son communiqué, le conseil de la BCT a évoqué l'ensemble d'orientations stratégiques qui seront adoptées par la Banque au cours de la période à venir. Elles portent sur le financement de l’économie, la mise en place des normes macro-prudentielles et le suivi des risques inhérents au financement octroyé par les banques et les institutions financières, y compris les produits du financement islamique.

Le conseil a, par ailleurs, analysé les principaux indicateurs économiques, financiers et monétaires à l’échelle nationale, passant en revue les données et évolutions récentes de l’activité économique et les transactions sur le marché monétaire et des changes, ainsi que la situation de la liquidité et l’activité du secteur bancaire.

A cet égard, le Conseil a mis l’accent sur la poursuite de l’aggravation du déficit courant suite au creusement continu du déficit du commerce extérieur, parallèlement à la persistance des pressions inflationnistes.

Dans ce contexte, le Conseil a examiné la fixation des actifs éligibles au refinancement dans le cadre des opérations de politique monétaire de la BCT, à même de répondre aux exigences du financement adéquat de l’économie, en particulier des secteurs productifs.

Le Conseil a souligné, d'autre part, la nécessité de continuer à suivre de près l’évolution du déficit des paiements extérieurs et des risques de pressions inflationnistes, et leurs répercussions sur les équilibres financiers.

C'est en mai dernier que la BCT a décidé de relever le taux d’intérêt directeur de 25 points de pourcentage pour le ramener à 5% afin de maîtriser le niveau d’inflation. C'était la deuxième majoration successive qui se fait au cours de cette année, par peur de la hausse des tensions inflationnistes.

LIRE AUSSI: Tunisie : Le déficit de la balance commerciale se creuse davantage

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.