Le complexe sidérurgique de Bellara entrera en production prochainement

Publication: Mis à jour:
ACTUALITE286519571X300
DR
Imprimer

Le complexe sidérurgique de Bellara (wilaya de Jijel), fruit d'un partenariat algéro-qatari, entrera en production dans les tous prochains jours, a indiqué mardi un communiqué du ministère du Commerce.

Le communiqué a été rendu public à l'issue d'une audience accordée par le ministre du Commerce, Ahmed Abdelhafid Saci à l'ambassadeur du Qatar en Algérie, Ibrahim Abdulaziz Mohammed Al Sahlaoui.

Les deux parties ont évoqué au cours de cette rencontre plusieurs questions économiques d'intérêts commun, notamment les voies et moyens à même de renforcer l'investissement et le partenariat bilatéral.

Le ministre du Commerce a également souligné la disponibilité de son département à maintenir le cadre de consultation dans le but de créer davantage d'opportunités d'investissement et relancer les contacts entre les investisseurs algériens et qataris, réaffirmant son attachement à augmenter les parts d'exportation et créer des mécanismes pour de nouveaux partenariats, ajoute la même source.

Le premier responsable du secteur du commerce a en outre mis en avant l'importance des investissements qataris en Algérie, à leur tête le complexe sidérurgique de Bellara qui "entrera en production dans les tous prochains jours".

Se félicitant des relations "fraternelles et historiques" unissant les deux pays et des partenariats économiques concrétisés jusque là, l'ambassadeur du Qatar s'est dit satisfait de toutes les facilités et du climat propice à l'investissement en Algérie, grâce à la volonté politique et aux bases solides établies par le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Fruit d'un partenariat entre le groupe algérien Sider (51%) et l’entreprise Qatar-Steel (49%), le complexe sidérurgique de Bellara produira, dans une première phase, 2 millions de tonnes d’acier par an, puis 5 millions de tonnes dans une deuxième phase.

Réalisé par une entreprise italienne avec un coût de plus de 2 milliards de dollars, le complexe comprend 10 unités de production, deux fours électriques, une station de gaz naturel, un transformateur électrique, une usine de chaux et une unité de traitement des eaux.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.