Importations: Hausse des produits alimentaires et baisse des médicaments au 1er semestre

Publication: Mis à jour:
5163420160911130248
DR
Imprimer

La facture d'importation des produits alimentaires s'est établie à 4,44 milliards de dollars au premier semestre de l'année en cours (contre 4,05 milliards de dollars au même semestre de 2016), tandis que celle des médicaments a connu une baisse de plus de 11%, a appris l'APS auprès des Douanes.

Pour ce qui concerne les laits et produits laitiers, la facture a bondi à 763,5 millions de dollars contre 495,2 millions de dollars durant la même période de l'année dernière, en hausse de 54,2%, détaille le Centre national de l'information et des statistiques des Douanes (Cnis).

Une même tendance haussière est constatée pour les sucres et sucreries dont les importations se sont chiffrées à 585,2 millions de dollars contre 416,7 millions de dollars, soit une augmentation de 40,44%.

Pour les huiles destinées à l'industrie alimentaire, leurs importations ont grimpé à 459 millions de dollars contre 369 millions de dollars, en hausse de 24,4%.

Quant aux céréales (blé dur, tendre...), semoule et farine, ils ont été importés pour un montant de 1,47 milliard de dollars contre 1,39 milliard de dollars, en hausse de 5,13%.

La facture d'importation du café et thé a atteint 204 millions de dollars contre 186 millions de dollars (+9,7%).

Quant aux légumes secs et autres, ils ont été importés pour un montant de 167,5 millions de dollars contre 154,6 millions de dollars (+8,34%).

Concernant les viandes, elles ont été importées pour 140,4 millions de dollars au 1er semestre 2017 contre 125,1 millions de dollars au même semestre de 2016, soit une augmentation de 12,2%.

Par contre, la facture d'importation des médicaments a reculé en passant à 883,57 millions de dollars au premier semestre de 2017, contre 998,4 millions de dollars durant la même période de 2016, en baisse de 11,5%.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.