Maroc: Bank Assafa peut démarrer son activité

Publication: Mis à jour:
BANK
DR
Imprimer

FINANCE PARTICIPATIVE - Bank Assafa peut désormais commercialiser ses produits. La banque participative d'Attijariwafa Bank a annoncé le "démarrage effectif" de son activité, et ce à partir du mercredi 26 juillet, sans donner plus de précisions.

L'annonce intervient après la transmission par Bank Al Maghrib aux cinq banques participatives autorisées des "documents tant attendus relatifs aux conventions d'ouverture des comptes et aux contrats Mourabaha", après leur validation par le Conseil supérieur des oulémas, comme le rapportent nos confrères de Médias24.

Le 20 juillet dernier, Bank Assafa avait organisé une conférence de presse pour présenter sa campagne de communication institutionnelle "visant à faire connaître les valeurs fondamentales de la banque". En juin dernier, Bank Assafa avait présenté officiellement son offre, sans pour autant être en mesure de la lancer.

30 agences visées

"Aujourd'hui, même si on a notre agrément publié dans le bulletin officiel, on ne peut encore rien vendre. On ne peut pas ouvrir des comptes, ni faire de la collecte. La convention des comptes bancaires est encore chez la banque centrale. Elle nous sera donnée dans les jours qui suivent. La compensation n'est pas opérationnelle non plus", avait alors expliqué au HuffPost Maroc Youssef Baghdadi, président du directoire de Bank Assafa

La banque compte aujourd'hui une agence digitale et 21 agences opérationnelles. "Pour plus de proximité", la banque participative ambitionne d'élargir son réseau pour atteindre plus de 30 agences d'ici fin 2017.

Le 2 janvier dernier, le Comité des établissements de crédit avait émis un avis favorable à cinq demandes d'agrément pour la création de banques participatives dont Bank Assafa.

Les quatre autres demandes de création concernent CIH Bank en partenariat avec la Qatar International Islamic Bank, BMCE Bank of Africa avec le groupe saoudi-bahreini Dalla Al Baraka, la Banque centrale populaire (BCP) avec le groupe saoudien Guidance et le Crédit Agricole du Maroc avec l’Islamic Corporation for the Development of the Private Sector (ICD).

LIRE AUSSI: