Jérusalem: les autorités musulmanes rejettent les nouvelles mesures de sécurité

Publication: Mis à jour:
MOUNT OF THE TEMPLE JERUSALEM
Les portiques de sécurité ont été échangés par des caméras de vidéosurveillance | Ronen Zvulun / Reuters
Imprimer

JÉRUSALEM - Benyamin Netanyahou a décidé de retirer les portiques de sécurité installés sur l'esplanade des Mosquées, à l'issue d'une réunion qui s'est tenue dans la nuit de lundi 24 à ce mardi 25 juillet. Cependant, des mesures alternatives ont été décidées, notamment l'installation des caméras de vidéosurveillance, rapporte Reuters. Une mesure contestée par les autorités musulmanes.

"Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah et l'autorité musulmane qui supervise (la mosquée d') Al-Aqsa ont refusé les nouvelles mesures israéliennes et ont demandé à tous d'être retirés", souligne Reuters. "Nous rejetons tous les obstacles qui entravent la liberté de culte et nous exigeons le retour à une situation normale, celle qui prévalait jusqu'au 14 juillet", a annoncé Rami Hamdallah.

Le Waqf, le corps religieux qui administre les lieux saints musulmans de Jérusalem Est, a quant à lui appelé au boycotte de l'esplanade des Mosquées. "Pas d’entrée dans la mosquée Al-Aqsa sur l’esplanade jusqu’à ce qu’un comité technique du Waqf fasse une évaluation de la situation et que la situation revienne à ce qu’elle était avant le 14 juillet", rapporte pour sa part l'AFP.

La tension règne depuis une dizaine de jours

Jérusalem est sous tension depuis le 14 juillet, quand trois Palestiniens ont tué deux policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées. Suite de cette attaque, le gouvernement israélien a décidé d'installer des portiques de sécurité sur le lieu saint et de refuser l'entrée aux musulmans de moins de 50 ans.

Cette décision a réveillé la discorde entre Palestiniens et Israéliens. Depuis 10 jours, Jérusalem est en proie à des violences qui, d'après un bilan du 23 juillet, avait déjà fait 3 morts côté palestinien, 3 autres côté israélien, et plus de 500 blessés.

LIRE AUSSI: