Un militaire marocain du contingent des FAR de la MINUSCA tué et trois autres blessés en Centrafrique

Publication: Mis à jour:
CENTRAL AFRICAN REPUBLIC PEACE
U.N. peacekeepers take a break as they patrol along a street during the presidential election in Bangui, the capital of Central African Republic, December 30, 2015. REUTERS/Media Coulibaly | Reuters Staff / Reuters
Imprimer

ARMÉE - Un militaire du contingent des Forces Armées Royales de la MINUSCA (Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies) en Centrafrique , a été mortellement blessé lors d’un échange de tir avec un groupe armé anti-Balaka. Ces derniers attaqué une patrouille du contingent des FAR de retour d’une mission d’escorte à Bangassou le 23 juillet 2017 vers 17h30, apprend-on auprès d’une source militaire.

Trois autres militaires de ladite patrouille ont été également blessés dans cette attaque, ajoute la même source.

L’attaque a eu lieu alors que les casques bleus du contingent des Forces Armées Royales escortaient des camions citernes qui se ravitaillaient en eau dans le fleuve pour les besoins humanitaires de la ville.

Il s'agit de la deuxième attaque dans ce pays contre des forces marocaines de la MINUSCA. En mai dernier deux militaires ont trouvé la mort lorsqu’un groupe armé non identifié a attaqué leur patrouille qui assurait l'escorte d’une équipe de génie militaire cambodgienne de l’ONU.

LIRE AUSSI: