Parti de l'Istiqlal: Nizar Baraka rêve d'un "retour aux sources"

Publication: Mis à jour:
NIZAR BARAKA
Morocco's Minister of Economic and General Affairs Nizar Baraka attends a session of the World Economic Forum on the Middle East and North Africa (MENA) in Marrakesh October 27,2010. The forum runs from October 26 to 28. REUTERS/Jean Blondin (MOROCCO - Tags: BUSINESS POLITICS) | DR
Imprimer

TRIBUNE - C’est dans les colonnes d'Al Alam, le journal arabophone du parti, et sur sa page Facebook que l'éventuel prochain secrétaire général du parti de l’Istiqlal (PI), Nizar Baraka, a choisi de lancer un appel qui traduit un cri du cœur. Si Nizar Baraka est connu pour être discret, ses convictions au sein du PI, n’ont, elles, jamais été un secret pour personne. Fidèle aux piliers du parti, il n’a pas été un allié de l’actuel secrétaire général du PI, Hamid Chabat.

Ainsi, à quelques semaines de la tenue du 17e congrès national du PI (du 29 septembre au 1er octobre), Nizar Baraka estime que l’heure est venue de rompre avec "un état des lieux critique et vulnérable que traverse le parti". Pour lui, les congrès régionaux, entamés cette semaine, dépassent l’objectif organisationnel du congrès national. "Ils sont essentiellement le point de départ d’un processus d’évaluation, de reddition des comptes, de critique et d’autocritique, et le choix libre d’un projet que nous souhaitons au parti et à ses militants".

C’est d’"unité" et de "retour aux sources" que rêve Nizar Baraka, pour qui "le référentiel idéologique" semble être la clé pour relever "le défi des Istiqlaliens".

Le futur du parti, aux yeux de Nizar Baraka, passe par la nécessité de redorer son blason. L’homme, qui, à aucun moment, dans sa tribune, n’évoque son éventuelle candidature au poste de secrétaire général du PI, souligne, toutefois, "la responsabilité des militantes et militants dans leur choix". Nizar Baraka les appelle à élire ceux et celles ayant "la capacité de nous représenter habilement et porter nos propositions, nos attentes et nos préoccupations dans nos régions au congrès national et aux organes de décision et d’exécution du parti à l’issu du congrès".

LIRE AUSSI: