L'entrepreneuriat féminin en Tunisie: Quels sont les défis à relever?

Publication: Mis à jour:
FEMMES
flickr/johnycan
Imprimer

Quels sont les vrais challenges rencontrés par les femmes entrepreneures en Tunisie? Pour répondre à cette question, Aventures d'entrepreneurs (AE), un projet de plaidoyer conçu et mis en œuvre par Réseau Entreprendre Tunisie (RET) et Cogite coworking space, s'est adressé à une centaine de femmes entrepreneures ou porteuses d’idées de projets afin de connaitre les obstacles rencontrées par ces dernières et formuler des recommandations nécessaires pour les soutenir et les encourager.

"On ne m’écoute pas, juste parce que je suis une femme" révèle une femme entrepreneure du Sud en réponse au questionnaire. La crainte d'un manque de légitimité figure parmi les principaux obstacles rencontrés par ces dernières. D'après cette étude, 11% des femmes interrogées manifestent cette crainte. Par ailleurs, 59,4% de ces femmes entrepreneures ont été victimes de discrimination lors des étapes de montage de leurs projets, surtout au centre ouest de la Tunisie, dévoile l'enquête.

femme

Plusieurs autres femmes ont des difficultés dans la gestion du personnel et la commercialisation des produits et font face à une certaine méfiance parfois de la part de leurs clients. 16% des femmes interviewées témoignent qu’elles manquent de compétences pour bien gérer leurs entreprises, indique l'étude. "Je n’arrive pas à tout gérer toute seule," témoigne une cheffe d'entreprise à Tunis.

S'ajoute également le manque d'accompagnement où l'étude démontre que 75% des femmes n’ont pas eu l’opportunité ni la possibilité de bénéficier d’un accompagnement dans la création de leurs entreprise.

Ces femmes manifestent un besoin d’être soutenues davantage sur certains axes à savoir:

femmes

Sans oublier les contraintes familiales selon lesquelles trouver un équilibre adéquat entre le travail et la famille demeure un véritable défi pour les femmes de nos jours. La réalité de la grossesse, l'accouchement et les soins aux nourrissons affectent considérablement les femmes, ce qui n'est pas le cas pour les hommes. Ces contraintes sont aussi plus accentuées si les maris ne sont pas favorables au travail de leur femme. "C'est la région du Nord-Est qui est la moins touchée par ce phénomène, ceci pourrait s’expliquer par des facteurs culturels qui changent d’une région à une autre" précise l'étude.

Si ces obstacles sont spécifiques aux femmes entrepreneures, d'autres obstacles communs s'ajoutent à la liste à savoir le manque de financement et les retards administratifs liés à la bureaucratie.

D'après l'étude, 68% des femmes entrepreneures n'avaient pas les fonds nécessaires pour démarrer leurs entreprises. Un problème majeur qui se manifeste puisque "les femmes n'ont généralement pas de propriétés en leurs noms, elles n'ont pas de garanties réelles à présenter pour bénéficier d'un prêt", estime l'enquête.

Des recommandations?

Le 17 mai dernier, un débat a été initié entre des femmes entrepreneures et les panelistes dont Sayida Ounissi, la Secrétaire d'État en charge de l’entrepreneuriat, Samar Louati, la Présidente de l’ATUGE, l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles, et Caroline Brummelhuis, la Directrice du réseau “The Next Women” en Tunisie, afin de trouver une solutions aux problèmes qui inhibent l'entrepreneuriat féminin.

Parmi les recommandations proposées figurent la suppression de barrières telles que les contraintes de temps dues aux responsabilités familiales, les lois discriminatoires en matière d’héritage, qui engendrent un manque d’accès aux institutions financières et offrirait plus de possibilités aux femmes pour entreprendre et un renforcement des capacités institutionnelles pour mieux comprendre les besoins spécifiques des femmes entrepreneures et améliorer l’offre d’accompagnement.

femme

Malgré les réformes législatives mises en œuvre qui ont permis d’instaurer l’égalité femmes-hommes tant d’un point de vue familial qu’économique et politique, le manque d’accompagnement, le sexisme, l’étendue des compétences à maîtriser, des contraintes familiales et le manque de légitimité dominent encore le monde de l’entrepreneuriat féminin en Tunisie. Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour encourager les femmes à se lancer dans l'entrepreneuriat.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.