En Tunisie, près de 64% des enfants ne vont aux jardins d'enfants selon la ministre de la Femme, de la famille et de l'enfance

Publication: Mis à jour:
K
Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

En Tunisie, près de 64% des enfants ne sont pas intégrés dans les jardins d'enfants, annonce la ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Naziha Labidi, dans le cadre de l’ouverture de la conférence périodique des délégués régionaux à la Femme et à la Famille, qui se déroule sur deux jours à Hammamet.

"Il y a des régions qui n'ont pas de jardins d'enfants", a martelé Labidi dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm. Un programme baptisé "Rawdhetna fi Houmetna" ("Notre jardin d'enfants est dans notre quartier") a été lancé pour la création d'un jardin d’enfants dans chaque quartier. Ce programme ambitieux vise également à améliorer le contrôle et la répartition des jardins d’enfants.

La ministre a incité les responsables régionaux à encourager ce programme en permettant aux femmes de lancer leurs propres projets à travers des microcrédits et divers autres services. Elle a indiqué, à la TAP, que quelque 1243 femmes ont déjà bénéficié du programme d'autonomisation, lancé début 2017 par le ministère, et dont l'objectif est d'atteindre 8000 bénéficiaires avant la fin 2020.

Elle a par ailleurs souligné que 2017 a été décrétée année nationale de l’Enfance et entre dans le droit fil de la stratégie multidisciplinaire pour l’enfance portant sur la période 2017-2020, rappelant la création récente du fonds “Toufoulati” destiné à la promotion des projets destinés à l’enfance.

La ministère a noté, d'autre part, que des caméras de surveillance seront ainsi installées dans les établissements de la petite enfance. Elle a dévoilé, par ailleurs, que trois cas de viol d'enfants sont enregistrés chaque jour. "Le nombre peut être plus élevés vu le nombre de cas de viol non déclarés," a-t-elle répliqué.

Elle a, d'autre part, évoqué le programme de protection des enfants de la rue et le programme de sensibilisation pour la lutte contre le travail domestique des enfants, lancés dernièrement par son département.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La différence entre la théorie et la pratique dans l'éducation des enfants
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction