Beth Hart enflamme le festival international de Hammamet (VIDÉOS, PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La chanteuse américaine a livré un véritable show aux nombreux spectateurs venus la voir et l'écouter dimanche dans le cadre de la 53eme édition du festival international de Hammamet.

Dans un amphithéâtre archi-comble, la chanteuse surprend le public en le traversant avant d'arriver sur scène pour commencer le show.

Malgré une légère interruption due à la pluie, le public n'a pas été refroidi et a repris avec la chanteuse tout son répertoire mêlé de rock et de blues.

Tantôt dansant, tantôt assise face au public, Beth Hart a même pris dans ses bras deux jeunes filles qui ont bravé la sécurité pour monter sur scène.

De par sa voix, de par sa prestation et par le show proposé, Beth Hart n'a laissé personne insensible même ceux qui n'étaient pas forcément fans au départ: "Je suis venu avec ma petite amie. Je voulais lui faire plaisir. J'ai écouté 2 ou 3 chansons avant de venir, je ne suis pas un grand fan. Mais là, je dois avouer que j'en suis devenu un. Quelle prestation! Elle est obsédante" affirme Aymen au HuffPost Tunisie. Sa petit ami rétorque: "Je vais en devenir jalouse (de Beth Hart), il ne m'a pas calculé de la soirée".

Fahd et Kais deux jeunes amis âgés de 21 et 19 ans sont fans de la première heure de la chanteuse. La voix éraillée, ils n'ont cessé de chanter et danser tout au long de la soirée: "Beth Hart, je l'écoute depuis tout petit. Elle a commencé à peu près quand je suis né. Je connais tous ces titres par coeur. Pourquoi j'en suis fan? Il suffit de la regarder, de voir ce qu'elle donne sur scène. Ces chansons sont comme elle, pleines et entières" indique Fahd.

Pour Kais, c'est plus que ça encore: "Nulle autre qu'elle ne peut décrire des sentiments aussi fort qu'elle ne le fait. Your Heart as black as night est une tuerie, sa reprise d'I will take care of you aussi, sans compter love is a lie...toutes des chansons à texte".

"Subjugué", "électrisé", "waouh", les adjectifs n'ont pas manqué pour qualifier la prestation de Beth Hart: "Il faut aussi saluer l'organisation qui a été exceptionnelle" lance Rania avant d'ajouter "après ce qu'on a vu la veille à Tabarka, j'ai crains le pire, finalement tout s'est très bien passé" explique-t-elle.

Pour Mouna aussi, elle ne retient que du positif: "Il faut saluer la programmation cette année du festival de Hammamet: Entre Hassen Doss (Ndlr: Samedi au festival de Hammamet) et Beth Hart aujourd'hui (Ndlr: dimanche), on a eu droit à deux spectacles, à deux shows, à deux univers où l'on est transporté".

Coup de gueule

Si la soirée a été dans l'ensemble un grand succès, plusieurs personnes ont cependant râlé contre les autres spectateurs pour un fait en particulier: le lancer de "machmoum" (bouquet de jasmin).

En effet, tout au long du concert alors que Beth Hart chantait celle-ci recevait sur elle des "machmoum" (bouquets de fleurs de jasmin) et ce à plusieurs reprises.

"C'est une honte!" note un agent de la sécurité. "Je salue son sang-froid. Se le prendre deux fois sur elle sans savoir ce que c'est et ne pas broncher une seule seconde, chapeau! Mais il faudra pour la sécurité des artistes qu'on en discute avec les organisateurs. Car là, il n'y a pas eu de mal, mais si un artiste se le prend dans l'oeil...".

Prenant un dans sa main Beth Hart demande au public ce qu'est cette fleur: "je n'ai jamais senti quelque chose d'aussi bon de ma vie" affirme-t-elle le faisant sentir à ses musiciens avant de quitter la scène sous les applaudissement du public avant de retrouver certains d'entre eux en backstage pour une séance photo.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.