Des chercheurs ont résolu le mystère du signal "étrange" venu de l'espace

Publication: Mis à jour:
SIGNAL EXTRATERRESTRE
Y. BELETSKY/ESO
Imprimer

ESPACE - Mi-juillet, des astronomes du radiotélescope d'Arecibo, un des plus puissants du monde, rapportaient dans une note de blog la découverte d'un signal "très étrange" venu de l'espace.

Cette onde radio semblait provenir de l'étoile qu'ils observaient, une naine rouge appelée Ross 128, située à moins de 11 années-lumière de la Terre. Une des plus proches du Soleil. Sauf qu'au vu de ses caractéristiques, il semblait impossible qu'elle émette de tels signaux. Les chercheurs avaient alors évoqué plusieurs hypothèses (et précisé que celle des extraterrestres était clairement la dernière d'une longue liste).

Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont donc "écouté" une nouvelle fois l'étoile. Ils ont été aidés par le télescope du Seti, un programme scientifique américain qui a pour but d'observer le ciel à la recherche d'un éventuel signal provenant d'une forme de vie extraterrestre.

Un signal artificiel, mais humain

Ce vendredi 21 juillet, Abel Mendez, l'un des auteurs de la première observation, a donné le résultat de ces analyses, de même que le Seti. Et la conclusion est décevante. Aucun signal spécifique n'a été entendu à nouveau en provenance de Ross 128.

Une explication possible serait donc que le signal soit d'origine terrestre. Ce ne serait pas la première fois qu'une émission radio étrange soit en réalité émise par un micro-onde défectueux dans la cuisine du laboratoire. Sauf que le signal bizarre n'a pas continué quand ils avaient observé d'autres étoiles immédiatement après, notait le chercheur à l'époque.

Au final, l'une des explications du Seti, la plus probable selon Abel Mendez, est que ce "signal bizarre" et bien artificiel, ne vienne pas de la Terre... Mais soit bien humain.

Il proviendrait en effet d'un de nos propres satellites. Ou même plusieurs. "Cela expliquerait pourquoi les signaux étaient dans les fréquences des satellites et sont seulement apparus pendant l'observation de Ross 128", précise-t-il. "Cette étoile est proche de l'équateur céleste, sur lequel beaucoup de satellites sont placés".

On peut voir sur le schéma ci-dessous que l'étoile est en effet entourée de nombreux objets humains tournant autour de la Terre à quelque 35.000 km d'altitude.

signal extraterrestre

"Communication outrancière"

Quant à la nature bizarre du signal et sa dispersion, elle pourrait être due à de "multiples réflexions causées par ces distorsions", explique Abel Mendez.

Si ce faux positif est évidemment décevant, le chercheur veut positiver. "La morale ici, c'est que nous devons tous continuer d'explorer et de partager nos résultats de manière ouverte. Certaines personnes préfèrent uniquement apprendre des succès, mais d'autres préfèrent la science en temps réel, quel que soit le résultat final".

D'autres ne l'entendent effectivement pas de cette oreille. Plusieurs chercheurs ont critiqué cette manière de communiquer sur des observations non-vérifiées et qui ne mènent pas à des résultats. Avant même que le fin mot de l'histoire soit dévoilé, la Société Française d'Astronomie et d'Astrophysique avait dénoncé "le piège de la communication outrancière d'un chercheur américain".

LIRE AUSSI: