Un Palestinien tué par balles à Jérusalem-Est

Publication: Mis à jour:
JERUSALEM
JERUSALEM, ISRAEL - JULY 21: (ISRAEL OUT) Palestinian worshippers run for cover from teargas, fired by Israeli forces, following prayers in Ras el-Amud Area outside the Old City on July 21, 2017 in Jerusalem, Israel. Following last Friday terror attack at the holy site of Al Aqsa mosque Israeli police barred men under 50 from entering the Old City for Friday Muslim prayers as tensions rose and protests erupted over new security measures at the highly sensitive Al-Aqsa mosque compound. (Photo | Lior Mizrahi via Getty Images
Imprimer

Un Palestinien a été tué vendredi d'une balle dans la tête dans le quartier de Ras al-Amoud, près de la Vieille ville à Jérusalem-Est annexé, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Comme attendu, des heurts ont éclaté vendredi entre Palestiniens et forces de sécurité israélienne aux abords de la Vieille ville, après la grande prière de la Joumouaa. Selon les médias palestiniens, l'armée coloniale a usé de balles réelles contre les manifestants. Beaucoup de blessures par balles ont été recensées par le croissant rouge palestinien.

Les Palestiniens dénoncent depuis une semaine l'installation de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, le troisième lieu saint de l'islam.

Des heurts ont également éclaté à Al Nassera, Hebron, Galilée entre les forces coloniales et les Palestiniens en colère contre les mesures injustes leur interdisant d'accéder librement au 3e lieu saint de l'Islam.

La police israélienne avait annoncé ce matin qu'elle interdisait aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville de Jérusalem vendredi pour la grande prière musulmane, dans un contexte de vives tensions autour de l'esplanade des Mosquées.

"L'entrée dans la vieille ville et au Mont du Temple (ndlr: l'esplanade des Mosquées pour les musulmans) sera réservée aux hommes de 50 ans et plus. Les femmes de tout âge seront admises", a dit la police dans un communiqué.

Les Palestiniens dénoncent depuis dimanche les détecteurs de métaux qui ont été installés aux entrées de l'esplanade après une opération martyre vendredi dernier.

En signe de protestation, ils ont décidé de ne plus aller prier sur l'esplanade des Mosquées et des centaines de Palestiniens effectuent depuis dimanche leurs prières dans la vieille ville. Des affrontements avec la police israélienne ont lieu quasi quotidiennement.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.