Revers pour Ould Ali, le TAS légitime l'élection de Berraf à la tête du COA

Publication: Mis à jour:
BERRAF OULD ALI
Collage
Imprimer

Pressé par le ministre de la jeunesse et des Sports pour rendre son verdict, le Tribunal arbitral algérien des sports (TAS) s'est prononcé hier dans l'affaire qui opposaient plusieurs fédérations au président du Comité olympique et sportif algérien (COA). L'élection de Mustapha Berraf est légitime.

"Le Tribunal arbitral algérien des sports a accepté le principe d'arbitrage dans sa forme, selon la juridiction en vigueur, mais la demande d'annulation des résultats de l'Assemblée générale élective du COA a été rejetée avec la nécessite de faire sortir le ministère de la Jeunesse et des Sports de ce litige", peut-on lire dans le verdict final rendu par le TAS.

Ce verdict, a non seulement débouté les fédérations sportives qui ont contesté les conditions de déroulement de l'Assemblée générale élective (AGE) ayant conduit à la réélection de Mustapha Berraf pour un nouveau mandat à la tête du (COA) mais a, également, exhorté le ministère de la Jeunesse et des Sports à rester loin de cette affaire!

Pour rappel, des représentants de plusieurs fédérations sportives algériennes avaient déposé une requête au niveau du TAS sur le déroulement de l'AGE qui a porté Berraf à la tête du COA pour le mandat quadriennal 2017-2020, le 27 mai dernier. Cette démarché avait reçu tout le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports. Selon certaines source, le ministre en serait même l'instigateur.

El Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des sports a pesé de tout son poids dans cette affaire allant jusqu'à sommer Berraf de quitter le comité. Il avait appelé il y a quelque jours le TAS à prendre ses responsabilités et à trancher rapidement cette affaire qui était encore sur son bureau.

Pas plus tard que le 16 juillet dernier, Ould Ali avait appelé Berraf à "faire preuve de sagesse" et lui a, même, conseillé de partir.

LIRE AUSSI: Ould Ali appelle Berraf à "faire preuve de sagesse" et lui conseille de partir

Après cette décision, le COA a lancé "un appel solennel à l'ensemble des membres de la famille olympique et sportive algérienne à unir leurs efforts et à se mobiliser au service de (leurs) sportifs et de (leurs) élites".

"Notre pays est engagé dans plusieurs événements sportifs dans toutes les disciplines et sera l'hôte des prochains Jeux Africains de la Jeunesse en juillet 2018 dont le compte à rebours a déjà commencé. A cet effet, nous nous tenons à la disposition de nos collègues des fédérations et du ministère de la Jeunesse et des Sports, comme le stipulent la Charte olympique et la Loi algérienne, pour œuvrer ensemble et en bonne harmonie, dans l'intérêt exclusif des athlètes et de l'Algérie", a ajouté Mustapha Berraf, se disant "entièrement disponible" pour participer à "tout dialogue ou toute initiative émanant des pouvoirs publics pour la consolidation du mouvement olympique et sportif algérien".

Mustapha Berraf a été réélu à la tête du COA avec 80 voix contre 45 au profit de son concurrent Abdelhakim Dib, président de la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.