Un Marocain au casier bien chargé dédommagé à hauteur de 40.000 livres en Grande-Bretagne

Publication: Mis à jour:
ENGLAND JUSTICE
Pauws99
Imprimer

INSOLITE - Voila une affaire qui fait dresser les cheveux de la presse tabloïd britannique. Un citoyen marocain, résidant illégalement au Royaume-Uni, a obtenu 40.000 livres sterling (soit presque 500.000 dirhams) de dédommagement suite à une détention jugée "illégale" par la justice britannique.

Selon The Times, Khalid Belfken, décrit comme un "toxicomane", est arrivé en Angleterre en 2005. Depuis, ce dernier a collectionné infractions et condamnations, puisqu'il en compte respectivement plus d'une quarantaine et plus de 21.

Détenu de septembre à mai 2017, en attente d'une extradition vers le Maroc, qui n'a finalement jamais eu lieu, cette incarcération a été jugée illégale par une juge britannique.

En effet, selon The Times, la ministre britannique de l'Intérieur, Amber Rudd, a admis que "détenir Belfken était contraire à la loi étant donné qu'il n y avait pas de possibilité de lui faire quitter le territoire britannique dans une période raisonnable".

"Le droit à la liberté est fondamental"

Arrivé au Royaume-Unis en 2005, à l'âge de quinze ans, ce dernier a multiplié les délits depuis octobre 2005, quand il a été condamné pour vol et cambriolage. S'en est suivie une série de crimes comme possession d'armes, attaque d'agents de police auxquels s'ajoutent plus de 10 cambriolages.

The Times rappelle également que les autorités britanniques ont tenté de l'extrader vers la Maroc à 6 reprises. À chaque fois, son pays d'origine a refusé de l'accueillir.

Du côté de la justice, la juge ayant accordé les dommages au prévenu récidiviste a justifié ce geste, selon The Sun, qui a réservé à cette affaire un article au vitriol, en déclarant: "Il n'a aucun droit de rester au Royaume-Unis et devrait partir, il a un casier judiciaire abyssal. Cependant, le droit à la liberté est fondamental. Ce ne serait pas juste de priver Belfken des dommages et intérêts".

LIRE AUSSI: