Taroudant: Une femme s'immole par le feu pour empêcher son expulsion de son domicile

Publication: Mis à jour:
IMMOLATION
Seph, his Playa name, is hit by flames while competing on the Dance Dance Immolation installation during the Burning Man 2013 arts and music festival in the Black Rock Desert of Nevada, August 31, 2013. The federal government issued a permit for 68,000 people from all over the world to gather at the sold out festival, which is celebrating its 27th year, to spend a week in the remote desert cut off from much of the outside world to experience art, music and the unique community that develops. REU | Jim Urquhart / Reuters
Imprimer

FAIT DIVERS - Geste désespéré d'une habitante de Taroudant. "Une femme âgée de 30 ans s'est immolée par le feu jeudi au Douar El Mribate dans la commune de Sidi Borja, pour empêcher l'exécution d'une décision judiciaire d'expulsion du domicile où elle résidait", apprend la MAP auprès des autorités locales de la province de Taroudant.

La femme a été transférée à l'hôpital provincial de Taroudant, pour y recevoir les soins nécessaires avant d'être transportée par un hélicoptère du ministère de la Santé à l'hôpital provincial de Marrakech, précisent les mêmes sources.

"L'immolation par le feu, une sorte de suicide "acceptable""

Selon le psychiatre et psychanalyste Jalil Bennani, l'immolation par le feu diffère des autres formes de suicide dans le sens où elle représente un acte surtout "adressé à l'autre", indiquait-il au HuffPost Maroc. Et de préciser, "cela prend une dimension très grande, populaire. Par ailleurs, alors que le suicide est prohibé par la religion, l'immolation par le feu est une sorte de suicide "acceptable" dans le sens où la personne s'est sacrifiée, a réagi de cette manière face à la hogra, l'humiliation".

LIRE AUSSI: