ARP: Quand les bébés s'invitent au parlement (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Sa photo tourne sur les réseaux sociaux, depuis hier soir. Son bébé entre les bras, cette jeune députée du mouvement Ennahdha, Wafa Attia, n'a pas hésité à emmener son enfant d'à peine six mois dans l'hémicycle.

Filmée en pleine session, la jeune maman semble comblée entourée de députées qui chouchoutaient et cajolaient son petit bébé.

"Soucieuse d'accomplir son devoir national, la députée d'Ennahdha, élue de la circonscription de Sousse, a voulu assister à toutes les sessions plénières, lancées depuis lundi, et ce avec son bébé" a commenté le bloc parlementaire d'Ennahdha dans un post publié sur sa page Facebook.

Pour ou contre? Les avis restent tout de même partagés. Si la plupart estime que c'est une forte image qui montre encore une fois que le fait d'avoir un enfant n'est jamais un handicap pour accomplir sa mission, d'autres par contre ne l'ont pas apprécié. Certains ont appelé à penser à créer une garderie ou une crèche au sein du parlement pour que les élues femmes puissent faire leur travail en toute tranquillité. Tandis que d'autres ont jugé qu'il est plus judicieux de laisser son enfant à la maison afin d'éviter de gêner les travaux de l'Assemblée.

En effet, ce n'est pas la première fois qu'un enfant assiste à une plénière. L'année dernière, le bébé d'Oussema Sghaier (mouvement Ennahdha) a coupé la parole à Riadh Mouakher ministre des Affaires locales et de l’Environnement lors de la séance plénière consacrée à l’examen du budget de son ministère des Affaires locales et de l’Environnement. Oussema Sghaier, a expliqué à Mosaïque FM qu’il était contraint de garder son bébé pour assister à la séance de vote.

Sans oublier, la petite Lina, la fille de Jawhara Tiss, élue du mouvement d'Ennadha sur la circonscription de Tataouine. En 2013, elle l'a prise avec elle à mainte reprises à l'assemblée afin de poursuivre son travail.

Ces images de bébés qui s'invitent au Parlement deviennent de plus en plus fréquentes. La Suédoise Jytte Guteland, qui siège au Parlement européen, est venue voter en mars dernier avec son bébé.

La Britannique Anneliese Dodds a été vue, elle aussi, au printemps dernier en plein vote en tenant sa fille, née en janvier, contre elle.

L'histoire de la sénatrice australienne qui a allaité son bébé au sein du Parlement fédéral a fait un large débat au cours du mois de mai.

En octobre 2016, une députée islandaise était intervenue à la tribune, le bébé au sein.

Au Canada, cette fois, c'est un homme - Thierry Saint-Cyr, député du Bloc québecois, qui est venu voter avec son bébé dans les bras.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.