Loubna Abidar annonce sa maladie à ses fans

Publication: Mis à jour:
LOUBNA ABIDAR
L'actrice a annoncé être atteinte d'une maladie maligne de la gorge | Loubna Abidar/Facebook
Imprimer

MESSAGE - L'actrice Loubna Abidar, devenue controversée après son rôle dans "Much Loved", a adressé un message à ses fans, ses "amis", mercredi 19 juillet. Sur un post partagé sur Facebook, elle annonce être atteinte d'une "maladie maligne de la gorge".

"Chers et tendres amis, je vais devoir m'absenter pour une durée qui, j'espère, ne sera pas longue, une absence due à des sessions thérapeutiques pour soigner une maladie maligne de la gorge", annonce d'emblée l'actrice.

Loubna Abidar demande à tout le monde de lui pardonner, si elle ne se remet pas de cette maladie. Elle revient ensuite sur ses mésaventures et son départ pour la France suite à la diffusion de "Much Loved", dans lequel elle jouait le rôle d'une prostituée marrakchi. "J'ai personnellement pardonné à tous ceux qui m'ont blessée, humiliée et fait du mal. De tout mon coeur, j'ai également pardonné à tous ceux qui m'ont poussée à quitter mon pays et m'ont fait goûter à des tourments que l'exil et l'exclusion ont accentué", souligne l'actrice.

"Je suis une femme forte dans un pays développé où la médecine est telle que j'ai bon espoir d'être guérie bien que je doive affronter ça seule", poursuit Loubna, exilée en France. Mais si jamais la maladie l'emporte, elle adresse une demande à ses proches: l'enterrer dans son pays, le Maroc, dans un cercueil recouvert du drapeau amazigh, "et qu'à mon enterrement soient distribuées des roses dans tous les quartiers de Marrakech".

Du Maroc à l'exil

En 2015, Nabil Ayouch présente son nouveau film, "Much Loved", avec Loubna Abidar. L'actrice très populaire au Maroc y incarne le rôle d'un prostituée et quelques courtes scènes sexuelles y sont jouées. Le Maroc interdit la diffusion du film, qui reçoit pourtant de nombreuses récompenses ailleurs comme le Valois de la meilleure actrice au Festival du film francophone d'Angoulême et le Bayard d'or au Festival de Namur.

"Much Loved" est présenté au Festival de Cannes la même année. Dès qu'elle revient au Maroc, Loubna Abidar déclare s'être fait agressée à Casablanca et avoir été mal reçue au commissariat. L'actrice s'envolera en France, pour y trouver refuge. Un an après, elle publie "La Dangereuse", autobiographie où elle raconte son parcours, de son enfance difficile jusqu'à "Much Loved" et sa vie en France.

LIRE AUSSI: