"Cité Mohammed VI Tanger Tech": Une visite de terrain pour assurer le suivi

Publication: Mis à jour:
VISITE CIT TECH TANGER
Ilyas El Omari/page Facebook
Imprimer

VISITE - Quelques mois après la présentation du projet devant le roi Mohammed VI et la signature des protocoles scellant sa mise en œuvre, les responsables locaux et nationaux ont effectué, mercredi, une visite du terrain à Ain Dalia sur lequel naîtra la ville nouvelle "Cité Mohammed VI Tanger Tech". La visite effectuée par le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l'Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed El Yaâkoubi, ainsi que le président du groupe BMCE Bank, Othman Benjelloun, se veut aussi la traduction des instructions émises par le chef du gouvernement pour assurer le suivi des étapes de réalisation du projet.

Les travaux de construction débuteront avant fin 2017, a en croire Ilyas El Omari, relayé par la MAP. Et de préciser que les travaux relatifs à la zone en dehors de la cité, dont la construction des chemins de fer et de l'autoroute, avancent selon une cadence "normale". Les travaux à l'intérieur de la cité débuteront avant la fin de l'année en cours, selon un communiqué de la région, parvenu jeudi à la MAP. L'axe autoroutier réalisé actuellement dans la région, ajoute la même source, devrait relier la "Cité Mohammed VI Tanger Tech" à Tanger en moins de 10 minutes, selon le ministère de l’Équipement.

M. Elalamy a assuré, pour sa part, indique la même source, que les premières unités industrielles seront livrées dans les deux prochaines années.

Par ailleurs, le président de la région a rappelé, précise-t-on, que le groupe chinois chargé de la réalisation du projet a d’ores et déjà effectué une visite dans cette zone un mois et demi auparavant.
L’ensemble des éléments liés au plan général du projet, incluant les aspects techniques, environnementaux et esthétiques, seront présenté par le groupe BMCE Bank, en tant que partenaire principal dans ce chantier, le 27 juillet à Casablanca, lors d’une conférence de presse. Une délégation chinoise y participera.

Unique en Afrique et dans le monde arabe, ce projet, insiste M. El Omari, cité par la même source, promet la création d'environ 100.000 emplois directs pour une population environnante de 300.000 habitants.

Investissement rime avec opportunités d’emploi et le gouvernement en est bien conscient. Il mise sur l’attractivité et sur le Pacte de l'investissement pour booster le développement. "Le principal défi à relever actuellement aussi bien par les élus et le gouvernement est la mise en oeuvre de l'équité territoriale en matière d'emploi au niveau de toutes les provinces de la région", a indiqué à la MAP M. El Omari. Les investisseurs chinois représentent donc une belle opportunité pour la région. Ils pourraient, à en croire le président de la région, créer des filiales des unités industrielles de la "Cité Mohammed VI Tanger Tech" dans les villes d'Al Hoceima, d'Ouazzane et de Chefchaouen.

LIRE AUSSI: