Pour les six mois de Trump à la Maison Blanche, CNN a été très féroce

Publication: Mis à jour:
TRUMP
AFP
Imprimer

INTERNATIONAL - Six mois à la tête des Etats-Unis, et 991 tweets, 40 jours passés sur ses terrains de golf... et aucune nouvelle loi importante. Le constat dressé par CNN ce jeudi 20 juillet, après les six premiers mois de Donald Trump au pouvoir, est sans appel.

La chaîne américaine, en conflit ouvert avec le président, a décidé de s'appuyer sur des chiffres, toujours facilement vérifiables. L'alerte laconique, envoyée ce jeudi, n'en est que plus marquante.

Dans l'article correspondant, CNN, comme de nombreux autres médias américains et anglo-saxons, reviennent sur les principaux points de la présidence Trump: immigration, réforme santé, climat, législation intérieure, politique internationale, mais aussi le nombre de weekends passés sur les cours de golf, ou encore le nombre de fausses informations données par Donald Trump...Tout est passé au crible, et le bilan est loin d'être à l'honneur du président américain.

"Analyse du WashingtonPost: Après 6 mois, Donald Trump comptabilise environ 836 fausses déclarations, soit une moyenne de 4,6 par jour"

Près de 5 fois plus de tweets que de jours passés au pouvoir

Donald Trump adore littéralement à Twitter. Et sur le réseau social, il a ses domaines de prédilection. Par exemple, les termes "fakes news/fakes medias/fake stories" apparaissent ainsi 82 fois depuis le 20 janvier 2017, selon les calculs de CNN. Le terme "fake news" est d'ailleurs rapidement devenu emblématique de la présidence Trump, et a donné lieu à une infinité de détournement et de blagues sur les réseaux sociaux.

1 électeur de Trump sur 8 ne voterait plus pour lui

Donald Trump est devenu le président américain dont la popularité a le plus chuté en l'espace de six mois. Selon les derniers sondages, sa côte de popularité est tombée de 42% en avril à 36% aujourd'hui, selon un sondage du Washington Post et de la télévision ABC News mené du 10 au 13 juillet.

Cependant, selon un sondage Reuters/Ipsos, seul 12% des Américains ayant voté pour Donald Trump lors de l'élection ne le referait pas aujourd'hui, soit un Américain sur 8.

Politique internationale

Le premier déplacement de Donald Trump à l'international n'est intervenu que tardivement, près de 5 mois après son investiture. En revanche, le président américain a multiplié les déplacements régionaux, visitant 16 états au cours des six derniers mois. Sur la même période, Barack Obama en avait visité 14. Ils sont toutefois tous les deux loin derrière Georges Bush qui en comptait 32 à son actif.

Q'en est-il des autres promesses de Donald Trump sur les questions internationales? L'une des plus célèbres, le mur à la frontière mexicaine en est toujours au point mort, faute d'accord du Congrès sur son financement. Donald Trump a en revanche mis un terme a deux accords internationaux mis en place par l'administration Obama: l'accord commercial trans-pacifique, et bien sûr l'Accord de Paris.

42 projets de loi, des dizaines de décrets présidentiels... mais aucune loi véritable

Dans son Bureau Ovale, Donald Trump s'est affiché à plusieurs reprises, un texte signé à la main. Des lois? Non. Des décrets présidentiels, dont le plus célèbres reste sans doute le fameux "muslim ban", et qui peuvent donc être retoqué par l'administration ou la justice américaine (comme ce fut le cas pour le décret migratoire). Le président américain a également signé 42 projets de loi... mais aucune loi n'a véritablement été votée. L'échec de la réforme sur l'Obamacare en est un parfait exemple.

21 weekends sur 26 dans ses propriétés

Pendant la présidence Obama, Donald Trump ne s'était pas privé de critiquer le temps passé par son prédécesseur sur les parcours de golf. Il aurait sans doute mieux fait de s'abstenir. Selon les estimations de CNN, Donald Trump a passé 21 de ses 26 weekends sur ses propriétés. Et 40 jours sur les cours de golf portant son nom.

LIRE AUSSI: