Le conseil d'Ashley Graham: "Mettez-vous nues et regardez-vous dans un miroir"

Publication: Mis à jour:
D
COURTOISIE
Imprimer

PEOPLE - Ashley Graham a lancé sa dernière collection Purple Rain en collaboration avec Addition Elle ce mois-ci. L'occasion pour Le HuffPost Québec de s'entretenir avec le mannequin qui ne cesse de faire parler d'elle.

Le top modèle est devenu l'une des figures les plus percutantes et marquantes de ces dernières années. Figure de proue de la diversité corporelle et de la beauté diversifiée, elle s'est livrée sans filtre ni tabou, nous parlant d'elle, de sa notoriété et de diversité corporelle bien sûr.

Le HuffPost Québec: Ashley, pouvez-vous nous parler de votre nouvelle collection Purple Rain?

A: "Purple Rain signe ma 15e collection avec Addition Elle. Et je dois vous avouer que je suis très heureuse de proposer des modèles sexy, délicats et luxueux. Au programme: un violet profond ainsi que des dentelles recherchées que nous avons utilisés pour les soutien-gorges. J'ai bien sûr toujours envie que les femmes se sentent belles dans ces modèles, qu'elles se sentent fortes, confiantes, sans peur."

Vous collaborez depuis de nombreuses années avec Addition Elle. Qu'est-ce qui vous inspire pour chaque nouvelle collaboration - et comment cette collaboration a-t-elle évolué dernièrement?

A: "Chaque collection est différente de la précédente. Nous ne copions pas les autres créateurs. Nous réalisons ce qui nous semble pile dans le moment, et nous ressentions dans ce cas précis que ce violet - riche - est parfaitement dans le coup - et que dentelles, détails sexy et provocants étaient parfaits aussi."

Comment ressentez-vous le fait d'être désormais l'un des top modèles les plus en vue dans le monde?

A: "Je pense que c'est vraiment le fun, et j'essaie toujours de prendre les meilleures décisions qui soient pour ma carrière pour en être là où j'en suis maintenant."

Il y a quelques années vous aviez confié espérer que l'industrie de la mode change sa perception au sujet des dites taille plus. Où en sommes-nous aujourd'hui?

A: "(Il y a 2 ans) - Si vous ne percevez pas la différence chez les jeunes femmes aujourd'hui, alors vous êtes aveugles parce que je reçois de nombreux courriels et messages de jeunes femmes qui me confient se sentir enfin bien dans leur peau. Pour certaines, elles ont enfin réussi à se mettre en maillot de bain pour la première fois de leur vie sans penser à leur poids. Leurs maris m'écrivent également: merci, nous parvenons enfin à faire l'amour sans éteindre la lumière. Et puis, n'avez-vous pas remarqué que de plus en plus de célébrités parlent désormais sans problème de leur cellulite, de leur graisse ?"

d

On vous voit partout, des campagnes aux tapis rouges, sans oublier Instagram. Comment ressentez-vous cette attention quasi permanente du public et des médias à votre égard?

A: "Je ne m'en préoccupe pas. Je ne publie rien que je ne souhaite pas voir, et je fais très attention à ne rien partager de privé dans les médias sociaux. Si vous voyez des publications de moi, c'est parce que j'ai décidé que vous pouviez y avoir accès!"

Quel est votre conseil pour permettre aux femmes d'avoir - encore - plus confiance en elle?

A: "J'incite les femmes à se mettre nue. Mettez-vous nues et regardez-vous dans un miroir. Passez en revue les différentes parties de votre corps. Si vous aimez moins une zone, répétez "je t'aime". Si vous l'appréciez, touchez-la, caressez-la et apprenez à encore plus l'aimer. Par ailleurs, je pense que porter des vêtements qui vous plaisent, vous rendra plus confiante. Vous ne devriez jamais sortir de chez vous sans accepter à 100% votre look et vous y sentir bien. Je serai même prête à être en retard de 30 minutes si je ne suis pas satisfaite de ma tenue."

Quelle est la phrase qui vous décrit le mieux?

A: "Sexy est un état d'esprit. La beauté au-delà de la taille!"

Ci-dessous les modèles de la collection Puple Rain d'Ashley Graham pour Addition Elle.

Close
Ashley Graham
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost Québec

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.