Al Hoceima: 72 blessés parmi les forces de l'ordre, 11 côté manifestants

Publication: Mis à jour:
HOCEIMA 20 JUILLET
Captures Twitter
Imprimer

AL HOCEIMA - Malgré les appels à observer une marche pacifique, celle-ci ne s'est finalement pas déroulée sans heurt. La préfecture de la province d'Al Hoceima émet ainsi un communiqué, ce soir, dans lequel elle annonce que 72 éléments des forces publiques ont été blessés, des blessures plus ou moins graves dues à des jets de pierres, tandis que 11 personnes ont été blessées du côté des manifestants, suite à l'usage de gaz lacrymogène.

Les blessés ont été "transférés à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires", poursuit la même source, qui souligne que tous les blessés ont quitté l'hôpital, à l'exception de deux éléments des forces publiques dont l'état de santé est jugé grave.

La préfecture de la province d'Al Hoceima ajoute par ailleurs que deux véhicules des forces de l'ordre ont été incendiés par des manifestants à Ajdir.

Le communiqué précise que la manifestation a été rejointe par un groupe de 300 à 400 personnes, défiant la décision formulée par la préfecture de la province d'Al Hoceima d'interdire la manifestation du 20 juillet.

Sur les réseaux sociaux, malgré la mauvaise connexion relevée depuis hier, les internautes ont été nombreux à relayer les heurts survenus ce soir, se désolant de cette nouvelle vague de violence, ou soulignant l'ironie du sort: de nouvelles arrestations dans les rangs de ceux sortis pour demander... la libération des détenus.

Les gens au Maroc sont venus pour les droits humains et se sont retrouvés attaqués par du gaz lacrymogène. #liberté #alhoceima #solidarité

"Al Hoceima, Le Maroc, aujourd'hui. #Hirak #20_juillet"

LIRE AUSSI: