La peinture espagnole toujours à l'honneur à l'automne au musée Mohammed VI

Publication: Mis à jour:
MUSEE MOHAMMED VI RABAT
Wikimedia Commons
Imprimer

MUSEE - Après Picasso, le musée Mohammed VI de Rabat continue sa saison ibérique. Le musée accueillera ainsi à l'automne pas un mais une dizaine de maîtres espagnols.

Une collection réunie par la Banque Centrale d'Espagne (Banco de España) "et qui n'a jamais quitté la Banque ni même l'Espagne depuis", explique au HuffPost Maroc Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées. Pour sa première présentation à l'étranger, la collection prendra ainsi ses quartiers dans les salles du Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain.

Cette exposition est le résultat d'une collaboration avec la Banque Centrale Espagnole, qui prête à titre gracieux la totalité de sa collection au musée: "Elle nous a été offerte dans sa totalité, nous ne payons ni frais de transports, ni frais d'assurance, ni scénographie". Une première pour la Fondation. "C'est un cadeau qui est fait par amitié au peuple marocain et une reconnaissance du travail fait par la Fondation des musées", précise Mehdi Qotbi.

Un cadeau réalisé grâce au concours de l'ambassadeur d'Espagne à Rabat. Ce dernier "admiratif de la collection sur les femmes et la modernité", précise le président de la Fondation, a contacté la Banque Centrale Espagnole, "dont le président est un très bon ami de Mr Abdellatif Jouahri (président de la BAM), qui a aussi de son côté encouragé cette initiative". L'exposition est organisée également avec le soutien de l'Ambassade d'Espagne au Maroc.

De Goya à de nos jours

La collection compte 70 oeuvres et explorera différents styles et périodes. Ainsi, les précurseurs de la modernité seront représentés par Goya, Vázquez Díaz, Sorolla, Zuluoga. L'art abstrait sera également au rendez-vous, sous les pinceaux de Saura, Millares, Chillida, Guerrero, Tapiès et Palazuelo. Le réalisme critique (Equipo Crónica, Canogar) ou encore la nouvelle figuration, représentée notamment par Barcelo, figurent aussi parmi les oeuvres bientôt présentées à Rabat.

Un choix éclectique dont le fil conducteur reste la nationalité des artistes et qui, pour Mehdi Qotbi "peut être une leçon pour nos institutions de montrer que l'on peut aussi constituer une collection comme celle-ci".

Baptisé "De Goya à nos jours: regards sur la Collection Banco de España", l'événement devrait débuter en novembre.

LIRE AUSSI: Après Picasso, Monet et Delacroix investiront le musée Mohammed VI