Marche du 20 juillet: Les partis de la majorité appellent les habitants d'Al Hoceïma à y renoncer

Publication: Mis à jour:
MAJORIT
DR
Imprimer

MARCHE - Alors que les membres du Hirak, ses comités de soutien et différentes associations campent sur leur volonté de tenir une marche à Al Hoceima, demain jeudi 20 juillet, bravant l'interdiction formulée par les autorités locales, les partis politiques de la majorité interviennent. Ils appellent "les citoyens et citoyennes d’Al Hoceima à interagir positivement avec la décision d’interdiction de cette manifestation pour préserver le climat de calme et l’ordre public ".

Dans un communiqué commun, publié ce mercredi, les 6 partis (PJD, PPS, RNI, MP, USFP, UC) déclarent avoir tenu une réunion, mardi soir, sous la présidence du chef du gouvernement et en présence des leaders de la majorité. Une réunion dont l’ordre du jour a été de faire le point sur l’activité gouvernementale et sur l’évolution de la situation au niveau national, plus particulièrement à Al Hoceima.

Au nom de la"démarche sincère"

Face à l’appel à la marche du 20 juillet, les partis de la majorité se disent inquiets quant à l’impact qu’elle pourrait avoir sur le climat général. Et de souligner l’importance d’adhérer à "une démarche sincère". Cette dernière est qualifiée de "nécessaire" pour "contribuer à créer une atmosphère de calme permettant l’élaboration des chantiers de réforme et de développement, accélérer leur réalisation et répondre aux revendications légitimes des citoyens et citoyennes".

Son appel à la population d’Al Hoceima, la majorité gouvernementale le justifie également par la nécessité pour la population d’"assimiler et d’adhérer positivement" à cette volonté. Et de préciser que cette "adhésion positive" implique le respect des principes de l’État de droit et de lois. Ce qui, expliquent les partis de la majorité, se traduit par "la prévention de toute escalade qui pourrait susciter un impact sur les habitants d’Al Hoceima et son économie locale".

Une charte en cours

Par ailleurs, les partis de la majorité réitèrent l’initiative du gouvernement d’organiser une série de visite de terrains dans différentes régions du Maroc. Objectif : instaurer une communication de proximité avec les acteurs locaux et régionaux et s’assurer de la mobilisation de tous pour faire aboutir les projets de développement.
La majorité gouvernementale indique aussi, qu’au cours de cette réunion, elle a examiné de près la charte organisant son activité et les relations entre l’ensemble de ses composantes. Ce document sera bientôt scellé.

LIRE AUSSI: