La communication de Tebboune dans la panade

Publication: Mis à jour:
TEBBOUNE
RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

Cafouillage en communication ou rappel à l'ordre? Un communiqué du Premier ministère justifiant le principe de la "séparation" entre l'argent et la politique comme faisant partie du programme de Bouteflika a été rendu public par les services du Premier ministre qui ont, rapidement saisi les médias de ne pas le publier.

Entre temps, le texte du communiqué a été publié et diffusé sur les réseaux sociaux. Le député du FFS, Chafaa Bouaïche, l'a posté sur son mur avec le titre de "cafouillage".

Selon le texte envoyé aux médias, le Premier ministre répondait directement à ceux qui ont signé la déclaration la veille: la séparation entre l'argent et le politique était au cœur de son action gouvernementale recommandé par le chef de l'Etat.

"La consécration du principe de la séparation entre le pouvoir politique et le pouvoir de l’argent figure dans le plan d’action du gouvernement qui a été recommandé par le président de la République lors du conseil des ministres et validé par les deux chambres du parlement.", peut-on lire dans ce premier communiqué.

communiqué du premier ministère

Le premier ministre affirme encore que "rien ne pourra entamer la volonté du gouvernement qui restera attaché à exécuter avec force les objectifs tracés dans son plan d’action, en exécution du programme du président de la République, seul source de légitimité."

La veille sept organisation patronale, le FCE et l'UGTA avait publié une déclaration s’interrogeant sur "le traitement réservé par le premier ministre au patron des patrons. Des démarcations en cascades ont marqué cette matinée. Des organisation patronales ont voulu prendre "leurs distances avec une démarche qui tournait au règlement de compte politique". L'Union Nationale des Investisseurs s'est, quand à elle, attaqué aux rédacteurs de la lettre les acussant carrément de "usurpation de signature".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.