Hamimi, la marque qui tisse le charme de Marrakech avec un crochet

Publication: Mis à jour:
HAMIMI
Hamimi
Imprimer

DESIGN - Lancée en 2010 par Alex Wilford et sa sœur Rebecca, deux australiens tombés amoureux du Maroc, Hamimi est une marque spécialisée dans la création de mobilier, luminaires, bijoux et sacs fabriqués à la main par des artisans marocains. La marque est le fruit d'un mariage alliant techniques et matériaux marocains traditionnels à une sensibilité contemporaine. Résultat: les créations de Hamimi sont à la fois originales et intemporelles. Le succès international n'a pas tardé. Aujourd'hui, la marque s'exporte partout dans le monde, faisant ainsi voyager la magie de Marrakech vers les quatre coins du globe.

Une histoire de famille

Cela fait plus de 10 ans que Rebecca est installée à Marrakech. Tout a commencé par un voyage sur un coup de tête. Rebbecca tombe sous le charme de la ville ocre où elle rencontre l’amour de sa vie, devenu son époux, l’artiste marocain Larbi Cherkaoui. Artiste peintre, diplômée des beaux-arts en Australie, Rebecca a tout de suite été envoûtée par la finesse et la beauté de l'art et de l'artisanat marocain. Son frère Alex, lui, avait entamé à Brisbane (Australie) une carrière dans la conception d'installations sportives et récréatives. À sa première visite au Maroc en 2007, il est ébloui par le charme du pays et ses habitants.

"Nous avons démarré en 2010 en ouvrant notre Pop Up Store Hamimi à Brisbane. Ce premier magasin à eu un tel succès que nous avons dû inaugurer une deuxième boutique dans la même ville trois ans plus tard", explique Rebecca à l'équipe du HuffPost Maroc.

hamimi

"À ses débuts, Hamimi offrait un mélange de nos propres réalisations design, mélangées à des pièces sélectionnées parmi les plus belles créations de l’artisanat marocain. Cela englobaient mobilier luminaires, tapis berbères, accessoires, bijoux…", précise Alex. "Aujourd’hui, nous nous concentrons sur la conception et la fabrication de nos propres produits. Outre l’Australie, nos créations sont disponibles au Maroc au 33 Rue Majorelle (concept store de Marrakech), mais nous espérons ouvrir notre propre magasin Hamimi à Marrakech très bientôt", souhaite-t-il.

Pour Rebecca, l'une des principales raisons à l'origine de la naissance de Hamimi est liée à une question de famille. "Nous voulions que nos familles puissent rester étroitement liées et passer du temps ensemble en Australie et au Maroc. Bien que nous vivons de l'autre côté du monde, nous avons maintenu le contact par courrier électronique, Skype ou WhatsApp presque au quotidien, beaucoup plus que lorsque nous vivions dans le même pays", confie la soeur.

hamimi

Marrakech, une source d'inspiration

Pour le duo, la vie à Marrakech est une source infinie d'inspiration. "C'est un endroit incroyable où vous pouvez avoir un pied dans le passé très lointain et l'autre dans le futur". Rebecca et Alex apprécient tout particulièrement les textures et les couleurs typiquement marocaines. "Nous privilégions l'utilisation de matériaux naturels et de formes simples. Nous aimons mélanger anciens et nouveaux, le traditionnel et le moderne, pour produire des objets contemporains mais intemporels". C'est le vrai Marrakech qui les inspire le plus, loin des soirées bling bling et des mondanités, ils privilégient l'authenticité et l'aspect rustique et naturel des choses.

hamimi

"Notre objectif est de concevoir des produits que nous aimerions porter ou avoir dans nos maisons. Tout commence par une étincelle d'inspiration que nous matérialisons de différentes manières: des croquis, une palette de peinture et échantillons de matériaux, une tasse de café à la main".

Soutien aux femmes artisanes

hamimi

Joignant l'utile à l'agréable, Alex et Rebecca ont fait des communautés locales des partenaires de leur projet. Toutes les pièces réalisées au crochet (bijoux, sacs et luminaires) sont fabriquées à la main par des femmes vivant dans un petit village non loin de Marrakech. "Le crochet est un métier transmis par des générations de femmes dans ce village. Elles créent généralement des couvertures et des vêtements pour leur propre usage, ainsi que des bonnets, appelés taqiyah, portés par de nombreux hommes marocains", explique Alex.

La nounou de Rebecca, Fatiha, et sa famille élargie vivent dans ce village. C'est ainsi que se sont tissé des liens (sans crochet) avec cette communauté. La mère et la soeur de Fatiha sont parmi les femmes qui créent les luminaires et sa nièce, Loubna, sert de modèle aux collections de bijoux et de sacs à main. Une première pour la jeune femme, qui n'avait jamais posé auparavant.

hamimi

"Nous avons été tellement impressionnés par leurs compétences en tissage au crochet et leur enthousiasme à l'idée de créer nos designs! Il est vrai que cela leur donnait l'occasion de mettre en valeur leur incroyable savoir-faire, mais aussi de générer des revenus supplémentaires bénéfiques", raconte Rebecca.

Les premiers pas de ce partenariat ont été concrétisés par la réalisation d'une gamme de bijoux en crochet, sacs et coussins avant de passer à la création de luminaire par la même méthode. "Aujourd'hui, nous fabriquons d'autres luminaires en cuivre martelé, en étain perforé et en bambou tissé. Mais cela s'est révélé extrêmement coûteux et problématique de les expédier à l'étranger", précise Alex. Et d'ajouter que cette expérience a cédé la place à une autre plus aisée: créer des luminaires en crochet pliables, qui pourraient être emballés à plat pour une livraison sûre et économique. "Malika est le nom de la femme qui a fait notre premier pendentif en crochet. Au fur et à mesure que la demande de nos produits en crochet évolue, nous continuerons à former et à employer davantage de femmes et à leur offrir l'opportunité de récolter plus de bénéfices au profit de cette communauté qui mérite tout notre respect", conclut Alex.

hamimi

hamimi

hamimi

hamimi

LIRE AUSSI: