Décès du monument de la chanson Oranaise Blaoui El Houari

Publication: Mis à jour:
BLAOUI EL HOUARI
Archives
Imprimer

Le monument de la chanson Oranaise Blaoui El Houari s'est éteint très tôt ce matin des suites d'une longue maladie.

Précurseur de la chanson raï moderne Blaoui el Houari est né le 23 janvier 1926 à Sidi Bled dans le quartier de M'dina Jdida d'Oran le 23 janvier. Il est initié à la musique grâce à son père qui jouait de l’instrument nommé "Kouitra" et son frère qui l’initie au banjo et la mandoline.

A 13 ans, il quitte l’école pour travailler dans le café de son père où il s’occupe de l’entretien du phonographe et la diffusion des 78 tours de grands chanteurs algériens et égyptiens et il en profite pour s’imprégner de la musique moderne.

Blaoui Houari remporte un premier prix de radio-crochet aux Folies Bergères (actuellement devenue Salle El Feth). Il est engagé comme pointeur aux docks du port après le débarquement des forces armées américaines à Oran en 1942.

C’est là qu’il apprend à jouer du piano et de l’accordéon au côté de Maurice El Médioni. Il commence alors à animer des fêtes de mariage et de circoncision dans un style bédoui joué avec des instruments modernes.

Il fonde en 1943 son premier orchestre musico-théâtral et enregistre son premier 45 tours en 1955 en reprenant la fameuse chanson de Benyekhlef Boutaleb, "Rani M’hayer".

Blaoui el Houari a été détenu durant la guerre de libération nationale par l'administration coloniale au camp de concentration de Sig pour activité patriotique.

Après l’indépendance de l’Algérie, il prend la direction de la Radio et la Télévision algérienne régionale d’Oran puis du Théâtre National Algérien (TNA) à Alger en 1967.

En 1970, il participe durant sept mois à l'animation de l'ensemble musical algérien qui se produisait à l'exposition universelle d'Osaka, au Japon. En 1986, il enregistre un album formidable sous le titre Dikrayat Wahran (Les souvenirs d'Oran). Il adopte un rythme et style typiquement Oranais.

Le répertoire de Blaoui Houari compte plus de 500 chansons qui ont influencé beaucoup de chanteurs des années 80 notamment el Houari Benchenet et Cheb Mami.

Il sera inhumé aujourd'hui à 15h au cimetière de Ain El Beida à Oran.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.