Alger: L'ETUSA retire 6 nouvelles lignes de bus après la contestation des transporteurs privés

Publication: Mis à jour:
NIGHTBUS1620X400
DR
Imprimer

L'Etablissement de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) a retiré 6 lignes de bus lancées début juillet suite à une contestation des transporteurs privés contre une concurrence jugée "déloyale" sur des lignes "saturées".

Le directeur général de l'ETUSA, ABdelkader Benmilloud, a affirmé mercredi 19 juillet à l'APS qu'en application des instructions de la direction des Transports, un changement avait été opéré après cette contestation, en retirant 6 lignes relevant d'ETUSA pour "équilibrer l'offre et la demande" au sein des secteurs de transports tant publics que privés.

Il a ajouté que l'entreprise visait à promouvoir le Service public et assurer le transport vers les régions souffrant d'un manque flagrant en matière de moyens de transport.

LIRE AUSSI: Les transporteurs privés d'Alger à cause de la mise en service des bus loués par l'ETUSA auprès de Tahkout

l'ETUSA avait lancé un appel d'offre national durant le premier semestre de l'année 2015 pour louer des bus relevant du secteur privé pour en bénéficier, cependant le projet n'a pas pu se concrétiser jusqu'à la fin de l'an passé pour anfractuosité des premières offres, avant qu'un opérateur ne remporte l'appel d'offre, ce qui a permis la mise en service de 259 nouveaux bus au niveau de la capitale.

Ces bus ont permis de créer 700 postes d’emploi, un chiffre revu à la hausse avec la mise en service de nouveaux bus à l’avenir dans le cadre des projets sus-mentionnés. Tous les bus loués dans le cadre de ce projet seront mis en service à la fin de l’année en cours, a-t-il indiqué.

Le parc de l'ETUSA représente 10% du secteur des transports à Alger avec 303 bus destinés au transport public transportant plus de 3 millions de personnes entre habitants et visiteurs d’Alger. Elle œuvre, à travers ces projets, à s’adapter au changement que connait le plan de distribution des logements à Alger notamment après le relogement de plus de 50.000 familles.

ETUSA offre ses services "exceptionnellement" en dehors d’Alger au profit des usagers du train Alger-Zéralda, entré en service ces derniers mois. Il s’agit de 06 bus de l'ETUSA qui démarrent de Zéralda vers la commune de Ain Tagourait (Tipasa) en passant par les communes suivantes: Fouka, Douaouda et Bouharoun.

280 nouveaux bus pour 6 milliards de dinars

M. Benmiloud a par ailleurs indiqué que l'ETUSA envisage de renforcer son parc d'autobus à travers l'acquisition de 280 nouveaux bus d'une valeur de près de 6 milliards de dinars.

"La stratégie de l'ETUSA pour le développement du transport public dans la capitale vise à améliorer les prestations fournies aux citoyens à travers le renforcement de son parc d'autobus soit par affrètement de bus auprès du secteur privé ou l'acquisition de nouveaux bus au profit de l'établissement", a-t-il affirmé.

L'établissement œuvre pour le projet de l'acquisition de 100 nouveaux bus à travers un marché d'une valeur de près de 3 milliards de dinars. Les procédures afférentes à ce projet ont été accomplies en attendant l'approbation de la tutelle pour les accomplir en tant que marché de gré à gré, auquel s'ajoute un deuxième marché d'une valeur équivalente (3 milliards de dinars) qui permettra l'acquisition de 180 autres bus fabriqués par la société nationale des véhicules industriels (SNVI).

Le plan d'action de l'établissement qui s’attelle à intensifier son réseau dans la capitale, prévoit des projets d'acquisition d'autres bus supplémentaires de 20 à 25 sièges, le cahier de charges spécial à cette offre étant établi et les procédures nécessaires accomplies en attendant un financement adéquat avant son lancement, sachant que le coût de ce projet s'élève à 136 millions de dinars, précise M. Benmiloud.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.