Affaire Boujenah: Une procédure de référé pour arrêter le spectacle a été rejetée par le tribunal de première instance de Tunis

Publication: Mis à jour:
MICHEL BOUJENAH
YANN COATSALIOU via Getty Images
Imprimer

Une procédure de référé pour arrêter le spectacle de Michel Boujenah a été rejetée par le Tribunal de première instance de Tunis ce mercredi, 19 juillet, a rapporté le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis Sofiène Sliti à la TAP.

"La programmation du spectacle est une décision qui émane d'une instance liée au ministère des Affaires culturelles. Les autorités judiciaires ne sont pas compétentes pour annuler les décisions administratives ou entraver le travail de l'administration ou la continuité du service public conformément à la loi 38 de 1996", a-t-il expliqué.

La programmation de l'humoriste français d’origine tunisienne Michel Boujenah à l'édition 2017 du festival de Carthage suscite encore la polémique entre ceux qui appellent au boycott de l'artiste en arguant que ce dernier est un pro-sioniste et pro-israélien et ceux qui mettent en avant son attachement à son pays natal, la Tunisie, et des multiplient éloges du pays dans les médias français et étrangers.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.