Reda Taliani: son manager veut mettre un terme aux rumeurs sur l'accident du chanteur

Publication: Mis à jour:
REDA TALIANI
Le chanteur de raï a bien eu un accident de voiture | Reda Taliani/Facebook
Imprimer

FAKE NEWS - Mardi 11 juillet, le chanteur algérien Reda Taliani a été victime d'un accident de voiture à Paris, à quelques jours de son concert prévu à Casablanca. Dès la sortie de son coma, des rumeurs ont été lancées sur les circonstances de son accident. Le manager du chanteur de raï, Mikael Iken, a démenti ces désinformations dans un communiqué.

De nombreuses personnes, dont "des médias marocains", souligne Mikael Iken, doutaient de la véracité de l'accident de voiture. La version qui circulait était alors celle d'une agression au couteau, par 15 personnes, due au non-respect du chanteur de ses engagements pour des soirées ou concerts.

"À croire qu’à Paris, en pleine fin de matinée, on peut agresser un artiste sans témoins et sans que la presse s’y intéresse", s'indigne Mikael Iken dans le communiqué. "Soyons sérieux, l’accident qui a failli coûter la vie au chanteur est bien un banal accident de voiture et non pas un fait divers, comme celui qui a coûté la vie à feu Abdellah Bidaoui, volé et assassiné par son chauffeur en septembre 2013", poursuit le manager de Reda Taliani.

Mikael Iken souligne aussi la "suspicion vis-à-vis des chanteurs de raï, concernant leur mode de vie". "À ceux qui pensent que Reda Taliani n’a de fréquentations en Europe que des personnages suivis par Interpol, ils se trompent", lance-t-il, racontant le succès d'Odrey, une jeune Yvelinoise qui a tourné dans ses clips, qui a été élue Miss Paris et qui avait, après ses études, travaillé dans l’humanitaire en Afrique du Sud, avant de revenir dans l’Hexagone et continuer ses activités de bénévolat. "Oui, Reda Taliani, il lui arrive de donner leur chance à des jeunes beaux et parfaits en société."

Reda Taliani se repose à Casablanca

Mikael Iken informe que le chanteur de raï a rejoint sa famille à Casablanca pour terminer sa convalescence. Il "fait de son mieux pour que l’accident soit une expérience de vie, une malheureuse page qu’il faut tourner au plus vite. Hier, Reda a repris son habitude d’offrir à son public de courtes vidéos, autant de témoignages d’une star du raï heureuse de son activité artistique et qui n’a rien à cacher de son existence".

"Le plus important pour Reda Taliani est de revenir au devant de son public et comment cet accident va marquer sa veine créatrice. Comme les immenses stars de la chanson oranaise, à l’exemple d’Ahmed Wahby qui s’est exilé un temps à Oujda après un pépin à Oran, on peut être certain que l’auteur de Va Bene va enrichir son répertoire d’une chanson du bonheur et des malheurs du raï à Paris", ajoute son manager.

LIRE AUSSI: