Le Front Polisario déclare avoir arrêté 19 Marocains

Publication: Mis à jour:
SAHARA
C'est la première fois que l'organisation détient des civils marocains | Zohra Bensemra / Reuters
Imprimer

SAHARA - Le Front Polisario annonce avoir arrêté 19 civils marocains ce dimanche 16 juillet, rapporte le journal espagnol El Pais, citant les sources du mouvement séparatiste. C'est la première fois que l'organisation sahraouie déclare détenir des civils marocains, qu'elle accuse dans ce cas d'avoir "transporté des paquets de haschisch".

L"arrestation des civils a eu lieu dans la région d'Agchan Labiad, Guelta Zemmour, souligne le site espagnol. Une capture effectuée "dans le cadre des efforts déployés pour faire face aux politiques du Maroc consistant à inonder la région de drogue", à en croire le communiqué émis par le Polisario et cité par El Pais.

Les 19 Marocains capturés, ajoute la même source, sont accusés de servir de "mules, faisant passer des paquets de haschich à travers le mur militaire marocain". Et d'ajouter que le Front Polisario retient les civils "en attente de jugement", dans un endroit tenu secret.

La même source indique, par ailleurs, que les civils arrêtés faisaient partie "d'un des plus grands réseaux dédiés au transport de haschisch en provenance du Rif vers l'Égypte". Un véhicule de type 4×4 a été saisi, rapporte El Pais, tandis qu'un autre a réussi à prendre la fuite.

Le Polisario porte contre le Maroc l'accusation de "soutenir des gangs de criminels" et met en garde "contre les conséquences négatives sur la paix et la stabilité dans la région".

"L'arrestation a lieu au même moment où un tribunal civil marocain prévoit des peines dans le procès contre 24 militants sahraouis accusés de la mort de 11 policiers marocains en 2010", rappelle El Pais. L’affaire des mis en cause dans les événements de Gdim Izik est en effet en cours. La chambre criminelle près la Cour d'appel à Salé a ainsi décidé, ce 18 juillet, de mettre en délibéré l'affaire après l’audition de l’ensemble des parties.

LIRE AUSSI: