Arabie Saoudite: Pour avoir porté une mini-jupe, cette fille est recherchée par les autorités

Publication: Mis à jour:
D
twitter
Imprimer

Porter une mini-jupe, rien de plus banal sauf en Arabie Saoudite où un tel habit peut vous traîner en justice. Tel le triste sort qu'encourt une jeune femme ayant posté une vidéo d’elle sur Snapchat, marchant de dos en portant une mini-jupe. La vidéo ne passe pas inaperçue et suscite un tollé dans le royaume wahhabite.

Le “Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice” de Riyad enquête depuis sur cette fille surnommée “Khulood”: “La présidence a identifié la vidéo d’une fille portant un vêtement différent. Nous nous coordonnons avec les autorités spécialisées pour enquêter”, a déclaré son porte-parole. (ci-dessous)

Un mandat d’arrêt aurait même été déposé contre elle, rapportent des internautes. (ci-dessous)

Le mandat d'arrêt considère l'habit de la jeune femme comme un sacrilège contre la religion: "Ses vêtements sont indécents et elle se montre indifférente, transgressant les enseignements de l’islam, ainsi que les traditions et les coutumes du pays”.

LIRE AUSSI: "Prises au pièges:Les femmes sous tutelle masculine en Arabie Saoudite", un nouveau rapport accablant de HRW

L'affaire attise les polémiques sur Twitter entre les pour et les contre dans ce pays où les femmes sont sommées de porter le niqab dans l'espace public conformément à la charia. Certains ont censuré la photo pour cacher les jambes de la jeune femme et ont appelé à sa condamnation. Alors que d'autres fustigent l'hypocrisie sévissante en Arabie Saoudite, soulignant le fait que si elle était une étrangère, on la contemplerai sans gêne mais parce qu'elle est saoudienne, on veut la mettre en prison. (ci-dessous)

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
L'inégalité homme/femme dans le monde arabe
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction