L'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor: "Shyrine Azzabi, tu incarnes l'espérance de nos deux peuples" (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

C'est avec beaucoup d'émotion que l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor, a fait l'éloge des victimes du terrorisme en adressant également un message de soutien à Shyrine Azzabi, la petite franco-tunisienne dont les parents ont été tués dans l'attentat terroriste d'Istanbul."Ce soir, c'est à Shyrine, aussi tunisienne que française que nous voulons adresser ce message" a lancé l'ambassadeur dans son discours du 14 juillet 2017.

C'est à la vie, aux jeunes et aux femmes qu'il a tenu à rendre hommage. En effet, à travers Shyrine, cette petite orpheline qui a à peine un an, que l'ambassadeur a voulu mettre en exergue ces valeurs et insisté sur les liens qui unissent les deux pays.
"Shyrine, tu incarnes l'espérance de nos deux peuples" a-t-il dit. "Grandis bien, fièrement entre nos deux pays. Deux pays en marche, courageux, qui aspirent à la paix, au dialogue des cultures, à la croissance, à la prospérité de ses citoyens et à la justice et qui luttent sans relâche et avec détermination impressionnante (...)" a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI: Le Lycée Pierre Mendès-France honore la mémoire de Daly et Senda Azzabi, tués lors de l'attentat d'Istanbul

Le 14 juillet est la fête nationale française, mais également la journée de commémoration de l'attentat de Nice. Un drame qui a frappé la France de plein fouet en 2016 le jour de sa fête nationale.

Un an après, Olivier Poivre d'Arvor a voulu rendre hommage à tous ceux qui luttent contre ce fléau et défendent les valeurs communes telles que le refus de la violence, le respect de la vie, la dignité et la liberté. Des valeurs qui sont partagées entre les deux peuples, tunisiens et français. "Un 14 juillet pour nous, un 14 janvier pour vous" a-t-il noté.

Ce vibrant vibrant remet en relief les liens d'amitié et d'échange que partagent les deux pays et rappelle les efforts qu'entament les deux nations pour lutter contre terrorisme . "Le 14 juillet 2016, la France entière était en deuil. Nous le fûmes également ici à Tunis" a souligné le chef du gouvernement Youssef Chahed, présent lors de la cérémonie. "Ce n'était point de la simple compassion, ce fût un acte de solidarité spontané, reflétant un désarroi et une peine incommensurables" a martelé Chahed.



Le Chef du gouvernement a manifesté la détermination et l'engagement des deux pays à éradiquer le terrorisme et mettre un terme à cet épisode sanglant. "Nos deux nations liées par l’histoire et le sang continueront à avancer sur la voie de la vie, sur la voie de l’espoir. Nos deux pays entretiennent des relations séculaires, stratégiques et privilégiées. Ces liens étroits se sont consolidés après l’avènement de la révolution en 2011 et la présence de monsieur le secrétaire d’État [Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État français auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères], avec nous ce soir, en dit long sur l’engagement fortement apprécié de la France au profit de la Tunisie" a-t-il dit.

Chahed a indiqué que la première réunion du Haut conseil tuniso-français sera tenue lors des prochains mois. Une réunion qui sera présidée par lui en compagnie du premier ministre Edouard Philippe. Il a annoncé par ailleurs, que Tunis abritera au mois d’octobre prochain, les rencontres Africa copilotées par les deux pays. "Une visite d’État du président Français, Emmanuel Macron est aussi à prévoir avant la fin de l’année. Autant d’échéances majeures qui ne feront que conforter la dynamique positive des relations bilatérales" a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement a rappelé, d'autre part, que le salut des nations réside désormais dans la solidarité et a appelé à redoubler d'effort pour faire face aux fléaux qui menacent les deux pays. "Nous vivons dans un monde fortement globalisé, nous courons les mêmes risques et nous faisons face aux mêmes menaces. Serrons-nous les coudes et nous vaincrons…"a-t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.