Les fairgrounders vous disent tout sur le festival qui a fait vibrer Sousse pendant 28h

Publication: Mis à jour:
FFR
Capture écran/Fairground Festiival
Imprimer

Les 14 et 15 juillet 2017, l'écovillage de Sousse n'a cessé de vibrer.

Sous les rythmes électro de DJs Tunisiens et internationaux et entourés d'effets visuels réalisés par de talentueux VJs Tunisiens, les festivaliers ont en eu plein les yeux et les oreilles.

Ils commencent à surgir, petit à petit, dans l'écovillage de Sousse. Profitant du soleil, ils s'éparpillent ici et là autour de la piscine, ils y font une baignade. Quelques uns vont à gauche, au coin chill, se jeter sur un hamac et d'autres jouent sur les balançoires. De l'autre côté, au 'main stage' on entend déjà le son monter, un bon nombre festivaliers y est déjà, c'est Oceanis Orientalis qui joue.

C'est le deuxième jour du festival, les 'fairgrounders' se sentent comme chez eux. Certains ont même passé la nuit sous les tentes au sein même de l'écovillage.

Sur les marches des escaliers, avec une vue sur la piscine, deux jeunes festivaliers se sont installés pour y attendre leurs amis. Ahmed et Selim, 24 ans tous les deux, racontent au HuffPost Tunisie leurs impressions sur la nuit précédente, "Hier, on a eu droit à 4 live sets, Stavroz et Satori ont été les meilleurs pour moi, je salue les organisateurs pour le choix des artistes," commence Ahmed, en ajoutant "J'ai hâte de retrouver Adriatique ce soir!"

Les choix musicaux de son ami Selim ne sont pas différents, mais ce dernier tient à préciser son insatisfaction par rapport au matériel sonore du 'main stage', "Si on ne se faufile pas à l'avant de la piste, le son n'est pas assez fort. Il ne faut pas s'en éloigner si on veut vraiment profiter, ce qui n'est pas évident avec la foule qu'il y a."

Un peu derrière, allongée sur le gazon, Asma, la trentaine, profite des derniers rayons avant de descendre sur la piste "Hier? c'était top! ," s'exprime-t-elle au HuffPost Tunisie, "C'est surtout l'esprit qui y règne, la bonne humeur, la bonne musique et les bonnes vibes qui font la réussite de Fairground, on sent qu'il a une âme ce fest!".

Comme Asma, Seif est aussi comblé "Les organisateurs ont fait du bon boulot, malgré le décalage des horaires... Je crois que ça n'a dérangé personne finalement, je n'ai vu personne grincher en tout cas." souligne Seif, 28 ans adepte des festivals de musique électronique, "C'est un festival de qualité, j'espère que les organisateurs sauront la maintenir."

D'autres festivaliers les rejoignent dans leurs avis, "trop cool" "zen" et "superbe organisation" sont les mots qui sont le plus revenus, malgré certaines remarques, personne ne regrette de s'y être rendu.

Une énergie pétulante s'est répandue dans l'air, des visages apaisés et des sourires convaincus ont décoré l'écovillage et entretenu l'ambiance du Fairground Festival.

Bonus: Les avis sur les réseaux sociaux

frgrnd

frgrnd

frgrnd

LIRE AUSSI: Le Fairground Festival revient pour la deuxième année à Sousse avec plein de belles surprises

LIRE AUSSI: 2 jours de musique non stop à Sousse, ça promet au Fairground Festival 2017!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.