Des députés d'Ennahdha auraient caché leur visage: Polémique autour d'une danse de Rochdi Belgasmi

Publication: Mis à jour:
Imprimer

"J'offre ma danse aux députés d'Ennahdha qui ont caché leur visage," c'est ce qu'a publié le danseur professionnel Rochdi Belgasmi sur sa page Facebook à la suite du spectacle "Fen Tounes, soixante ans de musique tunisienne", et ce dans le cadre de la soirée de de l'ouverture de la 53ème édition du festival international de Carthage.

Un post qui n'a pas manqué de susciter immédiatement de nombreuses réactions dénonçant le comportement des députés gênés par la danse de l'artiste.

LIRE AUSSI: Quand le danseur tunisien Rochdi Belgasmi introduit le Rboukh au Palais de Tokyo à Paris

Ce spectacle de Chedi Garfi annonçant le lancement du festival international de Carthage a été marqué par la présence de nombreux députés dont notamment Mehrezia Laabidi, Sabrine Goubantini et Jamila Ksiksi ainsi que d'autres personnalités politiques tels que l'ancien Chef du gouvernement Habib Essid et des membres du gouvernement actuel.

Jeudi soir, l’emblématique scène de l’amphithéâtre romain de Carthage, a brillé de mille feux avec une pléiade de chanteurs tunisiens à l’instar de Kacem Kefi, Soulef, Noureddine Beji, Mohamed Jbeli, Adnene Chaouachi, Rchid Mejri, Asma Ben Ahmed, Mongia Sfaxi et Nour Kmar, qui ont emporté le public dans un voyage musical retraçant soixante ans de musique tunisienne.

Malgré la richesse de cette ballade musicale, le public était peu nombreux. En effet, environ 2000 spectateurs étaient présents dont le ministre des affaires culturelles Mohamed zine elabidine,des députés et des personnages publics, rapporte Mosaïque Fm.

LIRE AUSSI: Le programme complet de la 53 ème édition du Festival International de Carthage dévoilé

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.