Khalid Naili, seul Marocain présent à la compétition de gaming EVO de Las Vegas

Publication: Mis à jour:
KHALID NAILI
Khalid Naili va tenter de remporter le titre de champion du monde pour le jeu The King of Fighters XIV | DR
Imprimer

GAMING - Khalid Naili, dit Frionel, est un Rbati de 33 ans passionné de jeux vidéos et de compétition. Du 14 au 16 juillet, il participe pour la quatrième fois à l'EVO de Las Vegas, une compétition internationale pour les gamers, qui permet de remporter le noble titre de champion du monde sur le jeu "The King of Fighters XIV". Il est le seul Marocain à y participer et, "probablement aussi le seul joueur africain sur plus de 10.000 participants", explique le joueur au HuffPost Maroc.

Khalid Naili s'est découvert une passion pour les jeux vidéo dès son plus jeune âge. "Aussi longtemps que je me souvienne, nous avions un Commodore 64 à la maison sur lequel jouaient mes parents. Ma première véritable console est la Nintendo NES que j’ai reçue à l’âge de 8 ans", raconte-t-il. Durant l'adolescence, alors que ses camarades délaissent peu à peu les consoles, lui y reste accroché: il comprend qu'il ne lâchera pas la manette de si tôt. "Je continuais non seulement à jouer plus, mais aussi à m’intéresser à tout ce qui entoure le jeu vidéo, notamment la musique", souligne Khalid Naili.

De passionné à compétiteur

En 2003, il découvre la compétition. "Je serai incapable de vous faire la liste intégrale des tournois auxquels j’ai participé (plus d’une centaine à travers plus de 17 pays dans le monde) ni même des titres que j’ai remportés", avoue modestement le gamer. Mais dans la période 2016-2017, il s'est imposé dans de nombreuses compétitions. Parmi elles, KOFXIV Invitational @ Stunfest (France) en mai 2016 où il est arrivé deuxième, KOFXIV Friokugen Battle “Fatal Fury singles” (Maroc) où il est arrivé à la première place en juin dernier ou encore R-Cade Cup 2 (France) où il est aussi arrivé premier.

En 2014, Khalid Naili a voulu raccrocher la manette en compétition. Mais la passion s'est faite trop forte. "L’annonce d’un nouvel épisode de la série 'The King of Fighters' en septembre 2015 a ravivé mon envie de compétition. J’ai eu le sentiment que j’avais encore des choses à accomplir. Et je ne regrette absolument pas, car cela m’a permis de réaliser de nouveaux rêves et objectifs."

4ème participation à l'EVO de Las Vegas

Depuis 2012, le gamer participe à la compétition internationale de Las Vegas. L'enjeu: remporter le titre de champion du monde sur le jeu "The King of Fighters XIV" et une dotation de 10.000 dollars. Au fil de ses participations, Khalid Naili s'est peu à peu rapproché de ce titre. En 2012, il se trouvait à la 32ème place. Un an plus tard, il décrochait la 17ème place. Avant de monter sur le podium en 2016, où il est arrivé 3ème.

"Il n'y a pas de conditions particulières pour y participer. Il suffit de s’inscrire, c’est un tournoi dit 'open', où tout le monde peut participer. Malheureusement, pour les joueurs marocains et ceux de certains pays d’Amérique du Sud ou d’Asie, c’est l’obtention d’un visa pour les États-Unis qui représente la véritable condition d’accès à ce prestigieux tournoi", explique le joueur. Ainsi, sur 10.000 participants, Khalid Naili est le seul Marocain et "probablement le seul joueur africain".

Concilier vie professionnelle et passion

En plus d'être un gamer compétitif, Khalid Naili occupe le poste de Senior Account Manager dans une agence de marketing digital marocaine. Concilier sa passion et sa profession est souvent difficile à gérer.

"En fonction des différentes activités professionnelles que j'ai exercées, j’ai eu plus ou moins de temps à investir dans la compétition. Aujourd’hui, je ne peux malheureusement pas m’investir comme j’ai pu le faire dans mes jeunes années et j’ai le sentiment que mes résultats commencent à en pâtir. Mais la vie est avant tout une question de priorités. Ma passion est une chose, mais mon épanouissement professionnel est également très important. Je continuerai à jouer dans mon temps libre, mais jamais aux dépens de ma vie professionnelle ou personnelle", confie le joueur.

Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des projets dans l'univers du gaming et notamment du e-sport (le gaming compétitif). "Je surveille de très près les engagements des différentes entreprises marocaines, notamment l’implication de l’entreprise Inwi, qui en plus de mettre en place la première ligue de gaming national, est aussi la première entreprise marocaine à aider les joueurs dans leurs participations aux compétitions internationales."

Car l'objectif de Khalid Naili, en plus de peut-être décrocher le titre de champion du monde sur le jeu "The King of Fighters XIV", est de permettre à d'autres Marocains de s'illustrer dans des compétitions internationales. "J’espère que l’implication de ces entreprises permettra de faciliter à ces joueurs l’obtention de visas, qui reste aujourd’hui la plus grande contrainte de notre communauté nationale", conclut le joueur.

LIRE AUSSI: