Rached Ghannouchi devient Docteur honoris causa de l'Université Islamique de Malaisie (PHOTOS, VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le leader du mouvement Ennahdha, Cheikh Rached Ghannouchi, devient Docteur honoris causa en Philosophie et en civilisation islamique à l'Université Islamique de Malaisie. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook.

Cette distinction vient honorer "son parcours et ses efforts cognitifs et scientifiques ainsi que sa contribution à la diffusion de la pensée de l’Islam modéré notamment à travers ses ouvrages et ses écrits", rapporte le communiqué.

Une cérémonie officielle a été tenue en son honneur où plusieurs hauts responsables malaisiens dont notamment le président de l’université et conseiller auprès de la présidence du gouvernement de Malaisie chargé des affaires culturelles et sociales Dr. Rais Taiem et la directrice de l’université Dr. Zoleikha Kamar Eddine ont marqué leur présence.

Close
Rached Ghannouchi devient Docteur honoris causa de l'Université islamique de Malaisi
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée



Selon Ghannouchi, il faut "repenser l'Islam"

Dans son allocution, Ghannouchi a dressé un bilan de la situation actuelle de la civilisation islamique. Il a déploré l'état de faiblesse qui touche de plein fouet la pensée islamique en soulignant la nécessité d'instaurer les principes de la liberté et de la démocratie pour en faire un Islam adopté aux temps modernes. Il a insisté sur l'importance de réformer et de rénover les pensées islamiques afin qu'elles soient en harmonie avec le contexte actuel. "Le défi actuel des musulmans ne réside pas en une simple question d’identité mais il revient de l’inscrire dans le contexte actuel" a-t-il martelé. Selon lui, la question qui se pose est "comment vivre musulmans dans cette époque?".

D'après Ghannouchi, le contexte actuel est marqué par un conflit d’interprétation de l’Islam qui oppose ceux qui veulent en faire une religion de meurtre, de barbarie et de destruction, et ceux qui cherchent à en faire une religion modérée, civilisée et basée sur la tolérance et la justice. Il a évoqué, par ailleurs, l'exemple de la Tunisie qui a réussi à combiner les modérés du courant islamique et du courant laïc pour le maintien de l'intérêt national du pays vers le parachèvement de la transition démocratique.

Le dirigeant du mouvement Ennahdha a offert à l'Université Islamique de Malaisie un cadeau symbolique, fait main, représentant la mosquée Ezzitouna, une des premières universités islamiques dans le monde.

rached ghannouchi

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.