Le graffeur JACE réalise un parcours à Marrakech (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
JACE
JACE a décoré les rues de Marrakech | JACE
Imprimer

STREET-ART - Reconnu internationalement, le graffeur JACE est venu réaliser un parcours à Marrakech pendant deux jours et demi. L'artiste a déposé ses gouzous, petits personnages oranges qui ont fait sa signature partout dans le monde, sur le murs de la ville ocre. Un projet en partenariat avec la fondation Montresso, l'Institut Français et Awaln'art.

"J'étais venu en résidence en 2014 au Jardin Rouge de Marrakech. À cette époque, j'avais discuté d'un projet dans les rues de la médina avec le directeur artistique", confie au HuffPost Maroc JACE. Le projet a mis trois ans à être réalisé, le temps pour l'artiste d'obtenir les autorisations nécessaires.

15 nouveaux graffs ornent les murs de Marrakech. "J'ai été libre dans mon expression, mais je suis quand même resté raccord avec l'ambiance générale et l'identité marocaine." Le parcours commence à la synagogue du quartier du Mellah. "Un représentant de la communauté juive nous a fait un tour historique du quartier. À l'intérieur de la synagogue, une photographie d'un juif et d'un musulman très complices m'a interpellée. Ici, j'ai donc reproduit l'image, un juif et un musulman en train de prendre le thé ensemble", raconte l'artiste.

jace

Le parcours orné d'oeuvres cocasses, qui attirent l'attention, se poursuit vers le cimetière juif sur environ 1,5 km. "Il est assez concentré pour ne pas disperser les gens. C'est surtout une balade, loin des sentiers touristiques", souligne JACE.

Et si Marrakech n'a pas la même dynamique que Rabat ou Casablanca en matière de street-art, les Marrakchis ont été très réceptifs au travail de JACE. "J'ai refait une ou deux fois le tour de mon parcours pour prendre des photos et la population levait des pouces en me voyant. Je suis heureux de me dire que ce n'était pas un trip personnel. De plus, les habitants ont été très généreux et accueillants", conclut l'artiste.

JACE a débuté en 1989 à la Réunion. Trois ans après, ses gouzous voient le jour et se baladent dans plus d'une trentaine de pays à travers le monde. Son travail est aujourd'hui reconnu au niveau mondial.

Close
Découvrez quelques gouzous de JACE
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
LIRE AUSSI: