"Tanger, mémoires d'une ville", une exposition à ciel ouvert pour célébrer la ville du détroit

Publication: Mis à jour:
CONSENSUS
L'exposition rend hommage aux artistes qui sont tombés amoureux de la ville du Détroit | Consensus
Imprimer

EXPOSITION - Jusqu'au 28 juillet, la ville du détroit accueille "Tanger, mémoires d'une ville", une exposition organisée par l'agence Consensus.

"Nous avons baptisée l'exposition 'Tanger, mémoires d'une ville', pour célébrer la mémoire de Tanger et rendre hommage aux artistes qui ont vécu ici ou qui en ont été inspirés", souligne au HuffPost Maroc Faiçal Alaoui, directeur associé de Consensus.

L'exposition court sur la Corniche, occupant près de 300 m². Des panneaux y sont installés, mettant en avant vingt artistes à travers une photographie, une biographie et une citation sur le rapport de l'artiste à la ville, traduites en 5 langues (arabe, amazigh, français, anglais et espagnol).

consensus

Parmi les artistes, on retrouve Elisa Chimenti qui a été médecin du sultan Moulay Hassan 1er. De son installation au royaume, elle avait déclaré: "Depuis que je suis au Maroc, j’ai l’impression étrange d’exister en même temps dans le présent et le passé, tant sont violents et pittoresques à Tanger, les contrastes qui s’offrent constamment à mes yeux."

Antoine de Saint-Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter français était aussi tombé sous le charme de la ville, "Comme le voyage dans les airs, certaines villes peuvent donner de beaux vertiges", écrit l'auteur de "Petit prince".

La sélection met également en vedette, entre autres, Paul Bowles, Jack Kerouac, Henri Matisse, Mark Twain, Truman Capote ou encore Eugène Delacroix, peintre français, chef du mouvement romantique qui avait déclaré après un passage à Tanger que "Le sublime vivant court ici les rues".

"L'objectif de cette exposition est de faire sortir la culture des sentiers battus, des galeries et expositions. Les Tangérois et les visiteurs vont pouvoir connaître la ville autrement", conclut Faiçal Alaoui.

LIRE AUSSI: