Les coupures d'eau sur le Grand Tunis dues à des pannes non prévisibles selon le chef de district de la SONEDE

Publication: Mis à jour:
WATER TUNISIA
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

EAU - De nombreuses villes du pays ont été touchées par des pannes répétées de la distribution des eaux ces derniers jours.

Ces pannes ont atteint mardi et mercredi le grand Tunis obligeant le chef de district de la Société Nationale d'Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) Nabil Abdelkefi à s'expliquer sur les ondes de la radio Mosaïque FM notamment après que des rumeurs de pénurie d'eau aient circulé sur les réseaux sociaux.

"Concernant le Grand Tunis, (l'arrêt de la distribution) est issue de pannes. Ces pannes nous ont pris au dépourvu et ont touché certains canaux" a expliqué Nabil Abdelkefi.

La SONEDE intervient en urgence pour parer à ces désagréments a-t-il rajouté niant les rumeurs faisant état d'une pénurie d'eau: "Au niveau du Grand Tunis, il n'y a pas de pénurie d'eau. L'eau est disponible. Ces coupures sont dues à des pannes au niveau du réseau de distribution" a-t-il conclu.

Dans plusieurs villes du pays, les coupures d'eau sont fréquentes. Fin juin, les habitants de la ville de Jelma ont manifesté contre des coupures d'eau jugées fréquentes.

C'est également le cas à Bir Lahfay dans le gouvernorat de Sidi Bouzid où les habitants de Mzara, privé d'eau pendant 25 jours, ont bloqué la route en guise de protestation.

Dans une interview accordée à l'agence TAP au cours du mois de juin, Mosbah Helali, PDG de la SONEDE avait indiqué que l'approvisionnement en eau au cours de la saison estivale 2017, se déroulera dans de meilleures conditions que celles de l'été 2016.

"Nous avons mis en place un programme pour faire face aux besoins de consommation en période de pointe" avait-il indiqué. Celui-ci consiste en l'extension du réseau et le renforcement des ressources en eau, en procédant à de nouveaux forages dans toutes les régions du pays, en mettant en place un réseau de nouvelles canalisations, des stations de pompage ..Depuis septembre 2016, 120 millions de dinars ont été investis dans 139 systèmes hydrauliques pour l'été 2017, outre les grands projets réalisés par la SONEDE.

15 à 16 pannes par jour

Interrogé sur la fréquence des coupures d'eau dans plusieurs régions du pays, le PDG de la SONEDE a expliqué qu'en fait il y a deux types de coupures, primo, celles programmées en raison d'interventions de la société pour étendre le réseau et faire de nouveaux raccordements. A ce niveau, "nous avons choisi de signaler systématiquement les coupures programmées qui vont se poursuivre à l'avenir, au rythme des travaux d'extension du réseau".

Secundo, il y a les pannes techniques impromptues, "la société qui gère 52 mille kilomètres de canalisations et 1400 systèmes hydrauliques, doit faire face de 15 à 16 pannes par jour sur tout le territoire, de la République". Le premier responsable de la SONEDE a considéré que le nombre de pannes enregistrées est au-dessus de la moyenne, comparativement à des pays d'un niveau similaire.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.