Deux jardins d'enfants fermés suite à la publication de vidéos de maltraitance sur les réseaux sociaux

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le ministre de la Femme, de la famille et de l'enfance a indiqué mardi la fermeture de deux jardins d'enfants à Tunis suite à des cas de violences et maltraitances enregistrées.

La première décision de fermeture fait suite à la diffusion sur le réseau social Facebook d'une vidéo montrant une éducatrice frappant violemment un enfant indique le ministère. Une enquête menée par une équipe de pédagogues a démontré que ce jardin d'enfant exerçait d'une façon illégale.

Une plainte au ministère public a également effectuée par le ministère de la Femme, de la famille et de l'enfance affirme le communiqué. Par ailleurs, un encadrement psychologique suivra l'enfant.


Une autre vidéo publiée
ce week-end sur les réseaux sociaux a mené à la fermeture provisoire d'un deuxième jardin d'enfants. Dans cette vidéo, l'on voyait une animatrice obligeant une jeune fille de nager sous un soleil de plomb malgré le refus de celle-ci.

Une équipe pédagogique envoyée sur place a remarqué que celui-ci ne respectait pas le cahier des charges.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.