Après un mois et demi de vacance, la Présidence désigne un nouveau ministre du Tourisme

Publication: Mis à jour:
ALGERIA PRESIDENTIAL PALACE
An Algerian Presidential guard stands on duty during the meeting of Algerian President Abdelaziz Bouteflika with his Cuban counterpart Raul Castro (unseen) at the Presidential Palace, on February 8, 2009 in Algiers. Castro arrived in Algiers for a three-day state visit, his first to the North African nation since he took over power from his ailing brother Fidel Castro in July 2006. AFP PHOTO / FAYEZ NURELDINE (Photo credit should read FAYEZ NURELDINE/AFP/Getty Images) | FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Imprimer

Plus d'un mois et demi après le limogeage surprenant de Messaoud Benagoune, intervenu deux jours seulement après sa nomination ministre du Tourisme et de l'artisanat, la Présidence de la République a désigné un remplaçant ce mardi 12 juillet.

"Conformément à l'article 93 de la Constitution, et après consultation du Premier ministre, Son Excellence, M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a nommé, ce jour, M. Hacène Mermouri ministre du Tourisme et de l'Artisanat", a affirmé un communiqué de la Présidence relayé par l'agence de presse officielle APS.

Originaire de Djanet, Hacène Marmouri a occupé le poste de directeur du comité de lecture au Salon international du livre d'Alger en 2016. Il a auparavant été directeur central chargé du livre et de la culture publique au ministère de la Culture. Il a aussi occupé le poste de directeur de la Culture de la wilaya d'El Oued entre 2007 et 2014. De 1994 à 2007, il a dirigé le parc national du Tassili N'ajjer.

Messaoud Benagoune a pour rappel été démis de ses fonctions le 28 mai dernier, deux jours seulement après sa nomination à la tête du ministère du Tourisme et de l'artisanat, du jamais vu dans l'Histoire de l'Algérie indépendante. Ce limogeage a provoqué une polémique. Des médias ont rapporté que le motif était le casier judiciaire "chargé" de M. Benagoune, et ce dernier et son parti ont nié en bloc et ont publié son casier judiciaire.

Le ministère du Tourisme est resté sans chef jusqu'à ce jour. Aucun intérimaire n'a été désigné, le poste a même disparu de la liste des membres du gouvernement sur le portail en ligne du Premier ministère.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.