Les appareils électroniques ne sont plus interdits dans les vols de la RAM pour les États-Unis

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TRANSPORT - L'"electronics ban" au Maroc, c'est fini. Royal Air Maroc vient d'annoncer que l'interdiction d'emporter des appareils électroniques en cabine à bord de ses appareils à destination des États-Unis sera levée à partir de jeudi 13 juillet.

"Notre priorité absolue est la sécurité des passagers ainsi que leur confort à bord de nos avions. Nous espérons que cette nouvelle trouve satisfaction auprès de nos clients voyageant vers les États-Unis", souligne Abdelhamid Addou, PDG de Royal Air Maroc dans un communiqué publié mercredi 12 juillet.

Depuis le 25 mars, tous les passagers voyageant à bord d'avions de la compagnie nationale vers les États-Unis, y compris les passagers en transit à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, avaient l'interdiction d'embarquer des appareils électroniques en cabine.

Cette interdiction faisait suite aux mesures prises par les autorités américaines sur tous les vols en provenance de dix aéroports dans huit pays du Maghreb et du Moyen-Orient: l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Égypte, la Jordanie, le Koweït, le Maroc, le Qatar et la Turquie, pour des raisons de sécurité liées à la lutte anti-terrorisme.

Royal Air Maroc avait alors annoncé que tout objet électronique, à l’exception des téléphones portables (smartphones) et appareils médicaux nécessaires au voyage, devait être placé dans les bagages en soute pour tous les vols à destination des États-Unis.

L'interdiction des appareils électroniques en cabine a finalement été levée dans la quasi totalité des pays: en Jordanie, en Égypte, aux Émirats arabes unis, en Turquie, au Koweït et au Qatar. Seule l'Arabie saoudite est encore concernée par cette mesure.

LIRE AUSSI: