Youssef Chahed rencontre le Vice-président des États-Unis et rassure la communauté tunisienne à Washington

Publication: Mis à jour:
CHAHED USA
Facebook/Présidence gouvernment tunisie
Imprimer

Profitant de sa visite aux États-Unis, le chef du gouvernement Youssef Chahed en a profité pour rencontré la communauté tunisienne à Wahsington.

Face à un parterre d'invités, le chef du gouvernement a tenu un discours qui s'est voulu rassurant sur la situation du pays: "D'abord je souhaite vous rassurer sur la situation du pays: Ne croyez pas tout ce que vous voyez sur Facebook, la situation en Tunisie est bonne." a-t-il annoncé sur le ton de l'humour.

Revenant sur les défis et certaines difficultés auxquelles fait face la Tunisie, il indique que "le train est aujourd'hui sur les rails. Les choses vont de mieux en mieux mais il faudra faire attention notamment au terrorisme".

Issu de l'accord de Carthage, le gouvernement mené par Youssef Chahed "a 5 priorités que sont la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la corruption, redonner de la croissance à la Tunisie, l'équilibre budgétaire et la question environnementale".

"En moins d'un an (...) dans sa lutte contre le terrorisme -et c'est ce que nous avons dit aujourd'hui aux américains- la Tunisie a eu de nombreux succès" affirme le chef du gouvernement rappelant que ces dernières années la Tunisie a largement augmenté les budgets des ministères de la Défense mais également de l'Intérieur au détriment d'autres ministères mais pour un but précis: la lutte contre le terrorisme.

"Les choses sont sous contrôle, la Tunisie n'est pas moins sécurisée que n'importe quel autre pays au monde" a-t-il rappelé.

Affirmant que l'approche sécuritaire seule ne suffisait pas, Youssef Chahed a indiqué qu'il fallait une approche multisectorielle touchant de nombreux domaines dont l'éducation, la culture, l'emploi....

"Il ne faut pas se fourvoyer, on a beaucoup trop de Tunisiens qui vont combattre en Syrie (...) il faut se poser la question de savoir pourquoi ces jeunes vont-ils rejoindre ces groupes? Mais nous sommes entrain de préparer une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme qui prend en considération toutes ces questions" a-t-il annoncé.

Quant à la lutte contre la corruption, "je ne veux pas parler de campagne mais de politique d'État" indique le chef du gouvernement. "C'est une politique en plusieurs étapes. Peut-être que les gens se sont attardés sur la dernière étape car il y a eu des arrestations, mais on a commencé à travailler dessus depuis le premier jour en mettant en place un cadre législatif" affirmant que d'autres projets de lois sont en cours d'adoption.

Revenant sur les dernières arrestations d'hommes d'affaires, il rappelle que "notre problème ce n'est pas les personnes, ce qu'on veut c'est démanteler toutes ces organisations qui font dans la contrebande, la corruption et qui va au financement du terrorisme".

"Tout est lié" a rappelé Youssef Chahed affirmant que si "la Tunisie veut faire partie définitivement des démocraties avancées, il faut renforcer l'économie tunisienne!".

"Il faut restaurer la croissance en travaillant sur les investissements (...), l'exportation (...) et la production (...) en espérant passer à 2,5% de croissance en 2017" a-t-il déclaré ajoutant que cela n'était cependant pas suffisant "parce que la Tunisie est capable de faire un taux de croissance bien plus haut".

Les États-Unis disposés à aider la Tunisie selon Mike Pence

Le vice-président américain, Michael Richard Pence, a réaffirmé, lundi, la disposition des États-Unis à soutenir la Tunisie sur les plans sécuritaire, économique et démocratique.

Dans un tweet publié après sa rencontre avec Youssef Chahed, en visite de travail à Washington, le vice-président américain a indiqué avoir rencontré le chef du gouvernement tunisien "pour lui réaffirmer notre disposition à soutenir la Tunisie afin qu'elle puisse renforcer ses capacités sécuritaires, engager des réformes économiques et conforter ses institutions démocratiques".

Youssef Chahed a, également, rencontré plus tôt en début d’après-midi, les secrétaires d’Etat à la Défense et au Trésor.

Ces derniers se sont montrés réceptifs quant aux arguments avancés pour plaider la cause du processus démocratique engagé en Tunisie et convaincre de la nette amélioration enregistrée sur le plan de la relance économique.

En témoignent les tweets et posts publiés sur les réseaux sociaux par les départements américain de la Défense et du Trésor peu de temps après les entretiens que Youssef Chahed a eus avec MM. James Mattis et Steven Mnuchin, respectivement secrétaire d’Etat à la Défense et secrétaire d’Etat au trésor.

Secretary @stevenmnuchin1 had a productive bilateral meeting today with Tunisian Prime Minister @youssef_chahed

Une publication partagée par U.S. Treasury (@treasurydept) le

En effet, le département de la Défense a publié un tweet avec plusieurs photos des deux responsables à l'occasion d'un entretien "capital pour l'essor économique et sécuritaire de la Tunisie".

Pour sa part, le département du Trésor américain a surtout fait état, dans un post publié sur Instagram, d'"un entretien productif" entre Mnuchin et Chahed.

A noter qu'à son premier jour de visite dans la capitale fédérale américaine, Youssef Chahed a accordé une interview au magazine "Time" et au "Wall Street Journal".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.