Vers la sixième extinction de masse? Les scientifiques tirent la sonnette d'alarme

Publication: Mis à jour:
ANIMALS
WLDavies via Getty Images
Imprimer

"La sixième extinction de masse", c'est ce que craignent bon nombre de chercheurs suite au recul inquiétant du nombre de vertébrés sur terre. En effet, dans une étude publiée le 10 juillet dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), les scientifiques avancent la sérieuse théorie d'une imminente extinction de masse de l'espèce animale, qui pourrait survenir dans les trois prochaines décennies.

Dans leurs recherches, les scientifiques ont étudié plus de 30.000 espèces animales terrestres des 4 coins du monde, afin d'établir l'évolution du nombre de vertébrés sur terre, l'axe principal de cette étude.

Les résultats sont pour le moins alarmants car selon l'étude, 32% des espèces étudiées ont régressé aussi bien en nombre qu'en surface de répartition. Le rapport relève l'extinction annuelle de centaines d'espèces. Ainsi, au cours des dernières décennies, la surexploitation forestière et agricole, la pollution et plus récemment le changement climatique ont été les principales causes de disparition d'espèces qui n'étaient pourtant pas menacées il y a 20 ans.

Ces disparitions concernent les guépards dont la population est passée à seulement 7000 individus. La population du lion africain a chuté de 43% depuis 1993 et est passée à seulement 35.000 individus. D'un autre côté, des espèces sont dans une situation encore plus critique comme les Pangolins qui sont considérés comme des espèces au bord de l'extinction.

En outre, 40% des mammifères ont vu leur surface de répartition réduite de 80% ces 20 dernières années.

Benoît Fontaine, biologiste de la conservation au Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation du Muséum national d’Histoire naturelle (CESCO) en France, estime que cette étude qui s'est principalement penchée sur l'évolution des espèces de vertébrés au lieu du nombre de disparitions, permet d'envisager l'évolution des populations animales et donc de nous renseigner sur la gravité de la situation.

Dans son ouvrage paru en 2014 et intitulé "La sixième extinction", Elizabeth Kolbert, une journaliste américaine, avait estimé que nous pourrions être à l'aube de la 6ème extinction de masse, une théorie que cette étude vient conforter.

Les 5 extinctions de masse qu'aurait connu la terre ont touché, selon les chercheurs, entre un tiers et 90% de la population animale. Ces phénomènes ont été caractérisés par la diminution très importantes des espèces vivantes avant l'extinction.

La théorie de la sixième extinction reste néanmoins critiquée dans le monde scientifique. En effet, les chercheurs estiment que le travail de la communauté scientifique sauve des espèces en danger et que de nouvelles espèces sont découvertes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.