Face au département du Trésor et au Pentagone, Youssef Chahed appelle à aider "une démocratie naissante" au premier rang dans la lutte antierroriste (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
FRF
Facebook/Présidence gouvernement tunisie
Imprimer

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a souligné lundi à Washington la considération que vouent les Etats-Unis à l'expérience tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme et la corruption.

"La Tunisie est au premier rang des pays qui combattent le terrorisme dont elle est la cible en tant que démocratie naissante", a-t-il dit dans une déclaration de presse donnée en marge de la visite de travail et d'amitié qu'il effectue du 10 au 12 juillet à Washington.

Évoquant l'intérêt porté par les États-Unis à la situation en Libye et à l'initiative du président Béji Caïd Essebsi pour un règlement politique global de la crise libyenne, Chahed a indiqué avoir insisté auprès des responsables américains sur le rôle prépondérant de la Tunisie comme allié stratégique incontournable sur ce dossier, à la faveur des bonnes relations diplomatiques qu'elle entretient avec tous les pays.

"Toute révision à la baisse de l'aide sécuritaire et économique américaine à la Tunisie risque d'envoyer un message négatif aux organisations terroristes quant aux capacités et à la promptitude des forces sécuritaires et militaires tunisiennes", a lancé Chahed.

Ce déplacement à Washington, le premier de Youssef Chahed en tant que chef du gouvernement, intervient au moment où le nouveau budget de l'administration Trump pour l'exercice 2018 prévoit une baisse importante de l’aide militaire et économique à la Tunisie.

Par ailleurs, le chef du gouvernement qui venait de s'entretenir au département du Trésor américain avec le secrétaire d’Etat au Trésor, Steven Mnuchin, a souligné l'attention particulière accordée par ce département à la jeune expérience démocratique tunisienne et sa disposition à soutenir la Tunisie.

Selon Youssef Chahed, le département du Trésor américain semble convaincu de la nécessité d'aider la Tunisie à mener jusqu'au bout son processus de transition démocratique et lui permettre, ainsi, de se positionner au peloton des pays démocratiques avancés.

Youssef Chahed rassure le Pentagone

"La Tunisie est en première ligne dans la guerre proclamée contre le terrorisme et l'extrémisme", a-t-il tenu à souligner.

S’exprimant lors de l'entretien qu'il a eu au département de la Défense des États Unis (Le Pentagone), avec le secrétaire d'état américain à la Défense, James Mattis, le chef du gouvernement a indiqué "qu’en tant qu’allié majeur non-membre de l’OTAN, la Tunisie est totalement impliquée dans cette guerre".

"Les appareils sécuritaires et militaires tunisiens ont réalisé de francs succès contre les groupes terroristes grâce notamment à la coopération internationale", a fait remarquer le chef du gouvernement.

Youssef Chahed a, à ce propos, fait état de la disposition de la Tunisie à œuvrer à intensifier et développer davantage la coopération sécuritaire et militaire avec les États-Unis partant de l'intérêt commun des deux pays à éradiquer le terrorisme et favoriser la paix et la sécurité dans la région et dans le monde.

De son côté, le secrétaire d'Etat américain à la Défense a salué l'engagement inconditionnel de la Tunisie dans la guerre contre le terrorisme et son implication, en sa qualité de partenaire actif, dans le combat contre Daech.

Il a, également, salué les efforts consentis par la Tunisie dans la lutte contre la corruption et, notamment, la contrebande qui constitue une des principales sources de financement du terrorisme.

James Mattis a, à cet égard, réaffirmé la disposition des États-Unis à renforcer davantage sa coopération militaire et sécuritaire avec la Tunisie et à continuer de soutenir son processus de transition démocratique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.